Riche Idée

Acheter un logement en viager


Le viager est un produit peu connu en France seulement un film qui a eu beaucoup de succès mais qui n’a pas rassuré les acheteurs sur ce produit.

Dans le cas d’un achat en viager, vous ne réglez pas la totalité du prix en une seule fois, mais en 2 étapes.

  • vous versez à la signature une somme représentant une partie de la valeur du bien : le « bouquet », dont le montant est mentionné dans l’acte de vente.
  • vous versez par la suite régulièrement au vendeur, et ce, jusqu’à son décès, une certaine somme appelée « rente viagère », calculée en fonction du nombre de bénéficiaires (généralement une personne, voire un couple) et de l’espérance de vie des bénéficiaires (évaluée en fonction de statistiques).

Le viager peut prendre plusieurs formes et être :

  • « libre » : vous pouvez y entrer immédiatement (ou le mettre en location),
  • « occupé » : le vendeur continue à vivre dans le logement vendu ou à le louer.

Cette formule peut se montrer très avantageuse : vous pouvez faire l’acquisition d’un bien sans souscrire de prêt, et avec une somme initiale relativement modeste. L’achat en viager peut être utilisé avec profit pour effectuer un investissement immobilier, essentiellement dans le cas d’un viager libre : les loyers du bien compensant tout ou partie de la rente versée.

Si le vendeur décède plus tôt, vous payerez le bien au-dessous de sa valeur réelle. Toutefois la loi fixe une limite : si le vendeur décède de maladie dans les 20 jours suivant la vente, ses héritiers peuvent demander l’annulation de l’acte. Une mort accidentelle, en revanche, ne remet pas en cause la vente. Vous pouvez trouver des annonces de viager sur www.logement-viager.com.

11 Commentaires

  1. L’article est intéressant mais j’ajouterai à la question posée: est-ce moral d’acheter un logement en viager?
    Parier sur la mort de quelqu’un pour un investissement immobilier…je n’aime pas trop le principe!

    • C’est pareil. On peut aussi se poser la question : « est-ce moral d’acheter de l’or ? »

      • Quand j’achète de l’or je ne mise sur la mort de personne!
        Bref, je n’aime pas le principe du viager voilà tout.
        Mais les infos de l’article sont intéressantes, je ne connaissais pas la possibilité de mettre en loc un viager libre.
        A+

    • Je pense qu’il faut plus voir le viager comme un complément de revenus durant le retraite plutôt que comme un pari sur la mort.
      Je dirais que c’est très moral, car vous donnez une rente à la personne.

      L’idée est effectivement très intéressante. Mais j’aurais aimé davantage d’information sur la fixation des prix & co.

  2. *** Finance est un cabinet spécialisé depuis plus de 10 ans
    dans l’investissement immobilier et la défiscalisation.
    *** Finance n’est pas une agence immobilière, mais un
    cabinet de conseil en valorisation de patrimoine immobilier.
    Son expertise et ses conseils gratuits vous aident à faire
    le point sur votre capital, vos charges et vos revenus
    pour trouver des solutions qui vous permettent de maximiser
    vos revenus tout en réduisant vos charges et votre fiscalité
    grâce à l’immobilier. Le cabinet *** Finance vous propose
    des solutions qui vous permettront de valoriser au mieux
    votre capital, qu’il soit financier ou immobilier.
    *** Finance vous accompagne gratuitement jusqu’à vous
    aider à remplir vos déclarations d’impôts !

  3. Bonjour,

    En effet la moralité du viager nous touche par son rapport à la mort mais les autres investissements sont-ils plus moraux ?
    La mort des propriétaires est inéluctable et vous aussi vous mourez un jour (je le sais de source sûre). Mais est-ce que c’est parce que vous avez achetez son bien en viager que le propriétaire décèdera plus vite et serez-vous responsable de sa mort ?
    Lorsque vous achetez un bien avec des rénovations vous allez négocier une baisse du prix supérieure au montant des rénovations, quand vous louez (ou vendez) vous allez fixer un prix supérieur à votre coût de revient. Vous faites votre bénéfice directement sur le dos de votre « victime » et en êtes directement responsable alors que dans le cas du viager sauf exception vous ne serez en rien responsable de sa mort (certains prétendent même que mettre un bien en viager rallonge l’expérience de vie la rente pouvant améliorer l’existence du créditrentier, il n’a plus l’angoisse de savoir si ses héritiers vont se déchirer après sa mort pour le partage des biens il aura fait des donations de son vivant -pourquoi attendre sa mort pour faire le bien de ses proches ?-, le creditrentier va vivre tranquillement dans son bien car vous ne pourrez pas l’expulser vous allez payer la taxe foncière qu’il payait avant et vous occupper des réparations…)

    A noter les viagers mutualisés se développent. Au-lieu d’acheter la totalité d’un bien vous n’en prenez qu’une partie réduisant ainsi le coût et vous permettant de diluer le risque en tablant sur plusieurs opérations

  4. Bonjour,

    Pour ma part, je ne dirai pas que la vente en viager a pour objectif de rechercher le décès du vendeur. Il s’agit plutôt d’un acte de vente ayant pour principe d’aider d’une part l’acheteur à acquérir un bien immobilier sans recours à un prêt bancaire, et d’autre part les personnes âgées à mieux vivre leur âge d’or sans souci financier. Donc, à la fin c’est un contrat gagnant-gagnant et qui peut même être une solution pour pallier à la crise du logement actuel.

    • Entièrement d’accord avec vous Elza. Sauf que l’offre est très limité malheureusement et trouver de bons viagers relèvent du parcours du combattant.