Riche Idée

Avez-vous des préjugés sur l’argent ?

enfant_argent_pocheQuand on parle d’argent avec notre entourage, on entend régulièrement des propos qui nous font bondir. C’est là qu’on se rend compte à quel point certains y croient dur comme fer et que les principes de base de l’économie ne sont pas maîtrisés.

Vous connaissez celle qui dit qu’il faut éviter de passer dans la tranche supérieure de l’impôt sur le revenu ? C’est vrai car sinon on paie beaucoup plus cher !

Voici 3 grands préjugés sur l’argent en France.

Il faut beaucoup d’argent pour investir
Beaucoup d’argent non, je dirais plutôt un bon dossier. S’il fallait vraiment apporter beaucoup d’argent pour investir ça ne serait pas très rentable ! Dans la majorité des cas l’investisseur va chercher à utiliser l’effet de levier procuré par un prêt bancaire. Voilà réellement comment on s’enrichit. Que se soit en immobilier en faisant le moins d’apport possible, voir aucun, ou lors de la création d’une entreprise en faisant appel à des banques ou des investisseurs. Il est même possible d’utiliser des effets de levier en bourse avec parfois des risques plus élevés.

Non décidément ce n’est pas l’argent qui compte le plus pour investir. Ce qui compte réellement c’est le travail que vous allez fournir pour trouver la bonne affaire immobilière, boursière ou autre. Sans oublier d’investir sur vous même en lisant beaucoup pour approfondir vos connaissances et vous former.

L’argent ne fait pas le bonheur
Voilà un grand classique qui a maintes fois été débattu. Sans doute dans 1% des cas, mais le reste du temps… il y contribue fortement.
Ici il n’est pas question de parler des millionnaires malheureux mais de la différence entre ne pas pouvoir se projeter plus loin que le prochain salaire et pouvoir réfléchir à son futur.
Je parle souvent de la nécessité d’avoir une épargne de sécurité. C’est un sujet qui me tient à cœur. Ne pas se soucier du lendemain, avoir l’esprit libre pour penser à l’avenir c’est se donner une chance d’être heureux. Difficile de nager dans le bonheur quand on craint le moindre coup de fil de son banquier (enfin quand il vous appelle). Quand le moindre pépin de la vie peut vous faire basculer dans la misère.

Plus les riches s’enrichissent plus les pauvres s’appauvrissent
Si quelqu’un gagne de l’argent ici un autre en a perdu là-bas ? Vous le croyez ? Vous pensez que l’argent est une ressource existant en quantité limitée ? Alors plus il y aura d’habitant moins il y aura d’argent disponible par personne ? Ce serait un fonctionnement absurde. Cette fausse croyance engendre une haine envers les riches accusés de s’accaparer les richesses.

Non l’argent ne circule pas en circuit fermé. L’argent est créé ou détruit au gré de la demande (surtout créé en ce moment par la BCE). Pour faire simple disons que lorsqu’une banque emprunte à la BCE (la FED aux USA) celle-ci « crée » de l’argent. Ce nouvel afflux monétaire sert alors à financer les crédits de ses clients : les entreprises, les particuliers ou l’état. Lorsque les clients remboursent la banque rembourse à son tour la BCE qui « détruit » l’argent. La différence entre ce qui sort et rentre représente la croissance.
Ne vous interdisez pas de vouloir devenir riche parce que vous ne voulez pas spolier les pauvres.

Un Commentaire

  1. Premier propos: Il faut beaucoup d’argent pour investir…

    Faux, faux, archi faux… il faut simplement budgéter, épargner au moins 10% de notre revenu et l’investir dans des actifs qi prendront de la valeur à long terme (actions, immobilier, entreprises, etc…)

    Second propos: L’argent ne fait pas le bonheur…

    À ce propos, je répondrai de façon personnelle. J’ai été pauvre dans le passé et aujourd’hui je vis beaucoup plus aisément financièrement, après réflexion, je vous assure que je préfère de loin ma situation d’aujourd’hui à celle du passé.

    Croyez moi, l’argent ne garantie pas le bonheur mais elle y contribue grandement.

    Troisième propos: Plus les riches s’enrichissent plus les pauvres s’appauvrissent…

    Malheureusement, cette affirmation est véridique. Cependant ce ne sont pas les riches qui sont à blâmer, ce sont les pauvres qui ont décidé par manque d’éducation financière personnelle de rester dans le camp des pauvres.

    Souvent un riche n’est pas autre chose qu’un ancien pauvre qui a décidé de changer de camp et de s’instruire sur les façons de devenir riche.

    Martin