Riche Idée

Bonne ou mauvaise dette : faites les bons choix !

credit-in-fineUne dette peut non seulement être mauvaise pour la santé, mais en plus elle coûte souvent beaucoup d’argent. Pourtant, certaines dettes ne sont pas si mauvaises que ça, au contraire. Une bonne dette peut vous faire gagner de l’argent.

Petite explication : une bonne dette est un emprunt réalisé pour financer quelque chose qui vous permet de gagner de l’argent. Un emprunt qui rapporte, ça peut paraître bizarre, mais ça existe.

Vous pouvez emprunter de l’argent pour acheter quelque chose dont la valeur va augmenter. C’était le cas de l’immobilier par exemple ces dix dernières années par exemple : on pouvait acheter (presque) n’importe quoi, attendre un peu, revendre plus cher et empocher la plus-value.

On parle alors d’effet de levier. Ce qui signifie que, grâce à un emprunt, vous pouvez financer quelque chose :

  • 1. que vous ne pouviez pas financer seul ,
  • 2. qui rapporte plus d’argent que ce qu’il coûte (ou a coûté).

Par opposition, une mauvaise dette est un emprunt réalisé pour financer quelque chose qui ne vous rapporte rien. Emprunter pour acheter une télévision est l’exemple parfait de la mauvaise dette.

Attention, ce n’est pas toujours évident de faire la distinction entre une bonne et une mauvaise dette.

Je reviens sur l’exemple de l’immobilier. La valeur d’un bien immobilier augmente toujours, c’est bien connu. La pierre, c’est un investissement sans risque. C’est du solide. Sauf que c’est faux : un investissement immobilier peut s’avérer être une véritable catastrophe, même si au départ tout sembler indiquer que le succès serait au rendez-vous. Pourquoi ? Parce qu’on ne maîtrise pas tout. Aux Etats-Unis, le marché immobilier a fait un plongeon historique. Pour minimiser le risque, la meilleure solution est d’être extrêmement bien informé, que ce soit sur le marché en question, les rendements possibles, les assurances, la fiscalité, etc.

Les emprunts pour l’achat d’une voiture personnelle sont également très courants. Pourtant, à de très rares exceptions près, toutes les voitures perdent très vite leur valeur. Une voiture personnelle n’est absolument pas un investissement. Un emprunt pour l’acheter est une mauvaise dette. Par opposition, un véhicule professionnel peut, lui, être un investissement (pour un taxi par exemple) et dans ce cas il s’agit d’une bonne dette.

Mon conseil est simple : débarrassez-vous de vos mauvaises dettes si vous en avez, et ne négligez pas les possibilités d’emprunt si cela peut vous aider à gagner plus !

2 Commentaires

  1. Salut,

    Un article qui tord le cou à une fausse idée très répandues malheureusement.
    Car oui il peut être bien de s’endetter si c’est pour gagner plus au final !

    Et qui rappel un principe important, fuyez les mauvaises dettes autant que possible si vous le pouvez.

    Si jamais vous avez plusieurs dettes à rembourser, mettez le paquet sur celle qui vous coûte le plus cher (celle avec le plus d’intérêts).

    Marc.

  2. @Marc

    Tout à fait ! Les « riches » l’ont bien compris car ils s’endettent parfois y compris pour acheter des biens qui ne rapportent pas (crédit lombard) simplement ils peuvent placer leurs liquidités à un taux supérieur à celui du prêt (ce qui est le secret de la richesse et ce que nous faisons avec l’immobilier locatif nous louons le bien plus cher que ce qu’il nous coûte en intérêts -et autres frais-)

    A noter que le « gagner plus » doit être compris dans le sens « qu’il vous reste plus dans les mains au final ».
    Pour reprendre l’exemple de la voiture souvent nommée « passif » en finance personnelle il faut rappeler qu’elle entre dans le calcul du patrimoine net pour le paiement de l’ISF par exemple et n’est donc pas un passif.
    Sauf très rares exceptions une voiture ne va rien vous rapporter directement mais si faute de véhicule vous payez un taxi pour chacun de vos déplacements il peut être rentable d’acheter une voiture y compris à crédit : il faut faire le calcul des coûts, le gagner plus étant en fait un dépenser moins !