Riche Idée

Création d’entreprise : Comment réduire ses coûts immobiliers

ehpadLorsqu’on souhaite créer son entreprise, déterminer le lieu d’installation de l’entreprise est une problématique fondamentale à se poser lors de la création.
Bien sûr ce critère est conditionné par la nature de votre activité (commerçant, artisan, …), il dépend néanmoins de vos capacités financières et a un impact sur vos besoins en investissement. Où installer son entreprise ? Quelles notions prendre en compte pour effectuer son choix ?

Domiciliation administrative et activité professionnelle
Le lieu d’installation de son entreprise se distingue en 2 parties : la domiciliation administrative, plus communément appelée le siège social, qui est l’adresse de correspondance de l’entreprise déclarée auprès du CFE (Centre de Formalités des Entreprises), et la domiciliation commerciale qui est le lieu d’exercice de l’activité professionnelle en elle-même. Les deux peuvent, bien entendu, être basées à la même adresse.

Installer son entreprise à domicile
Pour bon nombre de nouveaux entrepreneurs proposant des activités de services, l’installation à leur domicile s’apparente comme la solution la plus simple car celle-ci permet de réduire considérablement les besoins en investissement nécessaires pour se lancer.
Néanmoins, avant de prendre une telle décision, il convient de vous renseigner sur les obligations légales et contractuelles. En effet, si vous êtes locataire par exemple, vous devez demander l’autorisation préalable à votre propriétaire pour exercer votre activité professionnelle de chez vous. Il en va de même si vous êtes en copropriété. D’autres règles sont également applicables, notamment en fonction de la taille de la commune d’implantation.
Outre les contraintes précitées, l’installation de votre entreprise à domicile peut ne pas être adaptée à votre activité si vous êtes amené à accueillir du public.

Choisir des locaux professionnels ou commerciaux
Si vous prévoyez de recevoir de la clientèle, opter pour des locaux professionnels ou commerciaux s’impose certainement comme la solution, d’une part pour des raisons d’image de marque, et d’autre part en termes de surface d’accueil adéquate.
Vous êtes alors soumis à la règlementation des baux commerciaux, professionnels ou mixtes, en fonction de la nature de votre activité.
Dans ce cas, votre choix de locaux doit prendre en compte plusieurs critères. Outre la nécessité d’avoir la capacité d’espace suffisante, vous devez opter pour des locaux jouissants d’un bon emplacement et d’une bonne desserte. La notion d’emplacement s’entend en termes de fréquentation et de qualité de la rue, mais également en termes d’accessibilité à la clientèle et à vos futurs salariés. Ce critère est à coupler avec celui du coût car il est important de bien estimer cette charge locative pour ne pas partir sur un loyer surélevé par rapport à vos capacités. Enfin, avant de finaliser votre choix de locaux professionnels ou commerciaux, renseignez-vous bien sur l’usage de ces derniers, auquel cas il vous faudra demander une autorisation pour en transformer la destination, en fonction de la commune où ils sont situés.

Opter pour d’autres solutions
Aucune des précédentes solutions ne vous paraît véritablement adaptée pour démarrer votre activité ? Vous pouvez encore réfléchir à trois autres options : la pépinière d’entreprises, les centres d’affaires et de domiciliation et les espaces de coworking.
Les pépinières sont des structures visant à accueillir l’activité de jeunes entreprises, pour une durée déterminée, afin de les aider à se lancer. Elles prennent différentes formes, de la pépinière généraliste à la pépinière spécialisée également appelée incubateur, en passant par le CEI (Centre d’Entreprise et d’Innovation) pour les projets liés aux hautes technologies. A moindres coûts, ces structures mettent différents services à votre disposition : locaux, matériels, conseils… Les places sont cependant souvent limitées pour les espaces inférieurs à 30m2.
Les espaces de coworking sont en général encore moins chers que les pépinières car vous occupez un espace plus réduit (en général vous payez au poste occupé). Ils vous évitent de prendre une surface qui ne vous correspondrait pas et permettre d’être en contact avec d’autres entrepreneurs. Certains sont très bien placés et ils sont particulièrement adaptés à un nombre peu élevés de poste où quand vous ne souhaitez pas mélanger vos équipes. Ils sont en général déjà équipés et permettent de recevoir des clients.
Les centres d’affaires et de domiciliation comme Regus proposent quant à eux la même offre que les pépinières, et sont particulièrement prisés des entreprises de services. Ils se distinguent néanmoins par une particularité, comme leur nom l’indique, en permettant de bénéficier de coordonnées administratives propres à l’entreprise et distinctes de l’adresse personnelle du dirigeant. Vous pouvez bénéficier d’adresse prestigieuse pour attirer vos clients. Vous pouvez effectivement profiter par exemple de restauration inter-entreprises, d’infrastructures nouvelles très bien desservies, du covoiturage.
Par ailleurs, le télétravail est par exemple une autre façon de réduire ses coûts immobiliers et se développe fortement dans les pays anglo-saxons.
Faire appel à une société de portage salarial est une des possibilités pour vous en tant qu’indépendant souhaitant tester son activité tout en conservant son statut de salarié. Cela permet, avant d’investir dans un local, de pouvoir avoir une idée de viabilité financière de votre future entreprise par l’activité qu’elle pourra exercer et tout cela en gardant le statut de salarié. Le portage salarial pourra également vous servir pour recruter des salariés sans avoir besoin de places supplémentaires dans vos bureaux.
Donc amis créateurs d’entreprises, faites votre choix en toute connaissance de chose.

5 Commentaires

  1. Tu as raison de mentionner que même si on est chez nous (comme en copropriété), il est possible que l’on nous refuse d’exercer notre entreprise à la maison.

    Je viens tout juste de procéder à l’achat d’une copropriété et on indique clairement dans la déclaration de copropriété que cela est interdit. Alors, il vaut mieux s’informer avant de faire le saut….

    • Salut Mathieu, si tu as racheté une copropriété, c’est que tu en es propriétaire à 100%. Tu peux changer les règles sans problème !

  2. Bonjour

    Merci pour ces clarifications très utiles pour les futurs entrepreneurs. Effectivement, si l’on choisit d’avoir un local professionnel ou commercial, il faut penser non seulement au prix du loyer mais aussi à l’emplacement, au nombre de passage et au clients ciblés. Pour ceux qui veulent installer leur entreprise à domicile, ils peuvent se tourner vers le bail mixte qui permet d’utiliser une partie du local comme lieu de vie.

  3. Bonjour

    Certainement, le télétravail et coworking sont les meilleurs solutions pour les futurs entrepreneurs. Mais elles ne sont pas pratiques pour ceux qui doivent recevoir leurs clientèles. En ce cas, un bail de courte durée (environ 2ans) permettrait de tester la viabilité de son activité. Sinon, le bail mixte est une solution à condition de trouver un local qui permet d’allier lieu de vie et lieu de travail.