Riche Idée

Foncières cotées : jouez la carte immobilier en Bourse

Accessibles en Bourse, les sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC) sont un bon moyen pour investir à moindre coût dans la pierre. D’autant qu’elles offrent un rendement intéressant.

Comme les SCPI, les sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC), ou foncières cotées, font partie des placements « pierre-papier ». Point commun : elles investissent toutes deux dans l’immobilier et principalement dans des immeubles d’activité (bureaux, murs de boutiques…) Mais, à la différence des SCPI, les foncières sont cotées en Bourse sous forme d’actions. Huit d’entre elles font partie du Top 100, le panel des 100 plus importantes capitalisations de la place parisienne éligibles au plan d’épargne en actions et au Service de règlement différé. Elles permettent donc de profiter de l’évolution des marchés. D’où leur intérêt à long terme, notamment dans l’optique d’investir, par exemple, en vue de sa retraite.
Autre avantage des foncières cotées : leur fiscalité. En adoptant le statut de sociétés d’investissement immobilier cotées, elles sont en effet exonérées de l’impôt sur les sociétés en contrepartie de l’obligation de distribuer 85% de leurs bénéfices à leurs actionnaires. De quoi conforter le rendement distribué. Un atout en période d’instabilité boursière.

Les 8 sociétés : Foncière des Régions, Gecina, Icade, Klépierre, Mercialys, Nexity, Silic et Unibail-Rodamco.

5 Commentaires

  1. Excellente information.

    En outre, sur le site http://www.pierrepapier.fr j’ai trouvé une mine de renseignements sur les SIIC. Elles cumulent les avantages de la pierre (la sécurité, le rendement) et ceux du titre coté (la liquidité). Sans échapper aux fluctuations boursières sur le court terme, ce sont des placements performants et réguliers sur le long terme. Deux atouts intéressants pour des investissements en vue de la retraite, par exemple.

    Cordialement

    • Sauf que contrairement au SCPI, on ne peut pas faire un crédit amortissable pour les acheter.

  2. Les actions de SIIC bénéficient à la fois de la Bourse et de l’immobilier. Au final, cette double influence leur confère les qualités d’un placement bien adapté à la constitution d’une épargne longue en vue de la retraite. (référence : http://www.pierrepapier.fr/les-atouts-de-limmobilier-en-bourse/). C’est la qualité essentielle des SIIC.

  3. Bonjour,

    Fiscalement, les foncières cotées ne sont plus éligibles au PEA. Sinon ce serait trop beau.

    Cordialement.

  4. Les SIIC (ou REITs aux Etats-Unis) proposent un fort rendement sur dividende, idéal pour des investisseurs valeurs – regardez ARCP, Cominar, Dream Office…le rendement dépasse carrément les 7% ! Idéal pour des investisseurs qui veulent préparer leur retraite.

    Egalement, à noter que certaines REITs canadiennes paient des dividendes mensuels ! Ce qui est super rare dans le domaine des entreprises cotées.

    Pour ceux qui veulent en savoir plus, j’ai écrit un article invité qui donne des ratios clés pour analyser et trouver des SIIC/REITs solides : http://immeuble-de-rapport.fr/devenir-rentier-depuis-chez-soi-grace-aux-foncieres-cotees/

    David