Riche Idée

Impôts 2014 : et si vous passiez à la mensualisation ?

Il existe différentes façons de payer ses impôts. En optant pour la mensualisation, vous choisissez d’étaler le paiement de vos impôts sur toute l’année. Mode d’emploi et atouts de cette solution idéale pour éviter les oublis.

Le principe
La mensualisation peut s’appliquer à votre impôt sur le revenu et vos impôts locaux. Le paiement est alors étalé en 10 mensualités égales de janvier à octobre, prélevées automatiquement sur votre compte bancaire. Le montant de vos échéances est calculé sur la base de votre dernier avis d’imposition. En cas d’augmentation de vos impôts par rapport à l’année précédente, le solde sera prélevé en novembre ou en décembre.

A noter
Vous ne pouvez pas mensualiser vos paiements lors de votre première déclaration d’impôts car il n’existe pas de base de calcul pour vos mensualités.
D’autre part, le prélèvement mensuel est automatiquement reconduit chaque année, sauf avis contraire de votre part.

Quels avantages ?
Particulièrement adaptée aux personnes disposant de revenus réguliers (salariés par exemple), la mensualisation présente 3 avantages principaux.

  • Tranquillité d’esprit : les prélèvements sont automatiques, donc pas d’oubli possible!
  • Gestion de la trésorerie : la mensualisation permet d’étaler le poids de votre charge fiscale sur votre budget.
  • Souplesse : vous pouvez modifier à la hausse comme à la baisse le montant de vos mensualités, en fonction de la variation de vos revenus annuels. Pour cela, il suffit de demander l’accord du centre des impôts dont vous dépendez.

Cette année ou l’année prochaine ?
Les prélèvements sont effectués le 15 de chaque mois. Mais en fonction de la date de votre adhésion, ils sont mis en place dès l’année en cours ou seulement l’année suivante.

Entre le 1er janvier et le 30 juin : le 1er prélèvement est effectué le 15 du mois suivant la date de votre adhésion au système de mensualisation. Par exemple, si vous adhérez le 10 mars, le 1er prélèvement sera effectué le 15 avril. Si vous avez déjà versé des acomptes (tiers prévisionnels de février et mai), leur règlement est pris en compte dans le calcul des mensualités suivantes.
Entre le 1er juillet et le 15 décembre : l’adhésion est prise en compte à partir du 15 janvier de l’année suivante.
Entre le 16 et le 31 décembre : l’adhésion est prise en compte à partir du mois de février de l’année suivante. Les mensualités de janvier et février seront alors débitées en même temps, le 15 février.

Comment adhérer à la mensualisation ?
Vous pouvez effectuer votre demande de mensualisation :

  • en ligne, sur le site du paiement de l’impôt,
  • par téléphone, courrier ou e-mail auprès du Centre des Finances Publiques dont vous dépendez,
  • en retirant un formulaire d’adhésion auprès de votre Centre des Finances Publiques.

7 Commentaires

  1. Effectivement la mensualisation a des avantages. En revanche si on est rigoureux dans la gestion de son budget, ne vaut-il pas mieux mettre de côté, chaque mois, la somme en question et la débloquer en fin d’année ?

    • Oui c’est ce que je faisais mais quand les impots augmentent il vaut mieux anticiper.

      • Oui c’est sûr. Cependant si les impôts augmentent et qu’on est mensualisés, c’est la même chose si on ne demande pas un relèvement de la mensualité : on se retrouve à devoir payer la différence entre octobre et décembre.

  2. Salut,

    J’épargne chaque mois pour payer les impôts.
    Et j’ajoute +10% par rapport à l’impôt de l’année précédente au cas où.

    Du coup je fais moi même ma propre « mensualisation ».
    Et je peux placer ces plusieurs milliers d’euros en attendant.
    Même si c’est peu je préfère que l’argent travaille pour moi et ça me permet d’avoir plus de visibilité 🙂 .

    Sinon pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête la mensualisation peut être pas mal.
    C’est une question de philosophie au final 😉 .

    • @Jeremy

      Si on n’est pas mensualisé on ne paie pas l’impôt une fois en fin d’année mais en 3 fois (nommés tiers provisionnels)

      @Marc

      Je pensais comme toi mais en fait à cause du système des tiers provisionnels tu perds en réalité 50% des intérêts que tu cumules. Le calcul est un peu long pour entrer dans un commentaire je me suis donc permis de faire un article détaillé sur mon blog http://enfinlibre.over-blog.com/2014/04/comment-mensualiser-vos-impots-peut-vous-faire-gagner-de-l-argent.html

      C’est peut être un peu fort de café de vous imposer un lien pour mon premier commentaire sur ce (très bon) blog mais peut être qu’en faisant gagner 50% d’intérêts en plus à vos lecteurs vous me pardonnerez

      • @Didier-Fabrice, pas de soucis pour certains liens s’ils sont cohérents avec le contenu 🙂

      • @Didier-Fabrice : sauf dans le cas d’un impôt inférieur à 345€ 😉 mais il est vrai que dans ce cas là, le placement ne rapportera guère d’intérêt s’il doit être mobilisable en fin d’année …