Riche Idée

Investir dans des PME tout en réduisant ses impôts

Les PME constituent les forces vives de l’économie françaises : elles emploient la moitié des salariés du privé et représentent 99.8% des entreprises françaises ! Face à ce constat, les gouvernements successifs ont mis en place et pérennisé plusieurs dispositifs fiscaux incitant les particuliers à placer leur capital dans des PME. Découvrez dans cet article comment réduire votre impôt tout en soutenant l’économie française :

Investir dans un FCPI

Les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation sont des OPCVM qui investissent au moins 60% des fonds collectés auprès de particuliers dans des PME à caractère innovant. Souscrire à un FCPI vous fera économiser 18% de votre montant d’investissement sur votre feuille d’impôt sur le revenu. La réduction maximum est plafonnée à 2160€ pour un célibataire et 4320€ pour un couple. Si vous êtes assujetti à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), le bénéfice fiscal est encore plus attractif : 50% de votre placement, avec un plafonnement à 18 000€ !

Investir dans un FIP

Les Fonds d’Investissement de Proximité financent des PME proches géographiquement, à savoir exerçant leur activité dans 4 régions frontalières. Souscrire à un FIP vous apportera une réduction de votre impôt sur le revenu de l’ordre de 18% de votre montant d’investissement. Comme dans le cas de l’investissement dans un FCPI, l’avantage fiscal est limité à 2160€ pour un célibataire et 4320€ pour un couple. Concernant l’ISF, l’avantage fiscal, équivalent à 50% du montant placé, est limité à 18 000€. Sachez qu’il existe des FIP au statut particulier, au rendement encore plus attractif : le FIP DOM offre une réduction de l’impôt sur le revenu de l’ordre de 42% des sommes investies et le FIP Corse une réduction d’IR atteignant 38% du montant investi. Enfin il existe aussi un FIP ISF IR finançant exclusivement des PME des DOM.

Investir directement dans une PME

Si vous investissez directement dans une ou plusieurs PME répondant aux critères d’éligibilité, la récompense fiscale sera à la hauteur de votre prise de risque : 50% des sommes investies à hauteur de 45 000€ maximum pour les contribuables ISF. Pour les contribuables à l’IR, la réduction d’impôt équivaut à 18% de l’investissement. A noter que si l’entreprise financée est une petite société en phase d’amorçage, de démarrage ou d’expansion, l’investissement peut atteindre 50 000€ pour un célibataire et 100 000€ pour un couple. Si l’entreprise est une PME, l’investissement est plafonné à 20 000€ pour un célibataire et 40 000€ pour un couple.

Souscrire à une holding ISF
ISF
Les contribuables assujettis à l’ISF ont la possibilité de confier leur fonds à une holding ISF, une société spécialisée dans le financement de PME. Le bénéfice fiscal est équivalent à la moitié des sommes investies et est plafonné à 45 000€. A noter que comme dans le cas d’un investissement direct, pour que l’avantage fiscal lié à une souscription holding reste valide, l’investisseur se doit de conserver ses titres dans la PME pour une période de 5 ans minimum.

Conclusion, que vous soyez assujetti à l’ISF, à l’IR ou les deux, vous avez plusieurs possibilités de réduire votre facture fiscale tout en apportant votre écot au développement de notre économie.

Les commentaires sont fermés.