Riche Idée

La meilleure façon d’emprunter en 2015

credit-in-fineLes taux de crédit sont bas : c’est le moment d’emprunter ! Mais les banques sont devenues exigeantes. Nos conseils pour négocier de bonnes conditions.

Les banques prêtent à des taux très raisonnables, c’est le moment d’en profiter ! A condition de maîtriser tous les paramètres de l’opération. Objectif : choisir le credit le mieux adapte a votre situation. Préparer son dossier en amont est indispensable dans le cadre d’un crédit immobilier qui vous engage pour dix ou vingt ans. Mais il faut aussi bien calibrer tous les facteurs d’un crédit à la consommation, y compris sur quelques milliers d’euros. Il s’agit de devenir acteur de votre emprunt, sans subir passivement les contraintes dictées par votre établissement de crédit. Voici nos conseils pour bien emprunter aujourd’hui.

L’enjeu est de taille en préparant avec soin votre dossier de credit immobilier, sans négliger aucun détail, vous pourrez gagner quelques dixièmes de point sur le taux d’intérêt, qui se traduiront en plusieurs milliers d’euros d’économie a l’issue de votre prêt Pour y parvenir, il s’agit d’envisager toutes les phases de l’opération tees en amont montrer patte blanche en «nettoyant» votre compte pendant quelques mois, vous constituer un apport, bien calibrer vos besoins et votre capacité de remboursement N’oubliez pas que vous avez un atout de poids alors que la production de credit immobilier marque le pas en raison du ralentissement du marche, les banques sont prêtes a faire beaucoup d’efforts pour recruter de nouveaux clients Cela ne signifie pas qu’elles prêtent a tout-va, bien au contraire. Mais vous pouvez profiter de la situation si vous disposez d’un dossier bien ficelé.

Si vous êtes frontalier et que vous souhaitez emprunter en CHF, c’est possible.

Qu’est-ce un prêt en devise?
Un emprunteur qui est salarié à l’étranger souhaite pouvoir régler ses mensualités de crédit dans la devise avec laquelle il est payé. Il va donc contracter un prêt en devise auprès d’une banque du pays ou d’une banque française avec l’offre Jesuisfrontalier.com de la Caisse d’Epargne.

Le montant emprunté va être converti en euros, une fois pour toute au début du prêt et toutes les échéances du crédit seront payées dans la devise correspondant au salaire versé.
Pour éviter toute surprise, vous pouvez opter pour un prêt en devise à taux fixe, garanti sur toute la durée du crédit, quelle que soit l’évolution de la devise.
Vous pouvez également faire le choix d’un prêt en devise à taux révisable : le taux suit l’évolution du LIBOR (London Interbank Offered Rate) à la hausse comme à la baisse, dans les limites prévues au contrat.

Faut-il renégocier son crédit ?
La baisse des taux des crédits immobiliers, ces derniers mois, suscite une certaine rancœur chez les particuliers ayant emprunté 0,3 % plus cher qu’aujourd’hui. Il n’y a pas, pour eux, de solution miracle : la baisse des taux est réelle, mais insuffisante pour justifier la renégociation d’un crédit souscrit en début d’année. Il faut, en effet, un gain de 1 % sur le taux pour que l’opération soit gagnante, compte tenu des frais qu’elle induit. Autre contrainte, la renégociation n’a de sens que dans le premier tiers du crédit, durant lequel l’emprunteur rembourse un maximum d’intérêts.
Quant aux particuliers ayant emprunté à 5 % sur vingt ans en 2008, ils ont, selon toute probabilité, déjà renégocié leur crédit en 2010 aux environs de 3,50 %.

Les commentaires sont fermés.