Riche Idée

Premiers pas dans le courtage en ligne

Pourquoi se lancer dans les investissements boursiers en ligne ?

Les courtiers spécialisés en ligne permettent aux investisseurs de réaliser leurs opérations directement de chez eux ou depuis toute connexion à Internet, à toute heure du jour ou de la nuit (avec quelques restrictions toutefois, voir plus loin).

Il est ainsi possible d’effectuer des opérations à intervalles très courts, sans avoir à passer par une étape de validation impliquant l’intervention d’un opérateur.

Il est mis à la disposition des investisseurs des logiciels qui permettent de suivre en temps réel les évolutions des marchés ou des produits financiers suivis, ainsi que de réaliser les opérations correspondantes de manière instantanée. Certaines applications de mobiles rendent aussi faciles l’accessibilité à la gestion de son portefeuille. Des sociétés de courtage telles que ETX Capital ont par exemple développé une application pour iPhone qui permet de vérifier à tout moment et en tout lieu, les principaux indices boursiers. Cliquez sur le lien suivant pour plus d’informations sur les indices de la bourse http://www.etxcapital.fr/. Parmi de multiples actions au choix, les CFD figurent parmi les plus simples et moins onéreuses sur lesquelles investir en ligne.

Les CFD, permettent un investissement à l’aide d’un dépôt minime avec un effet de levier

Les Contracts For Difference, ou Contrats sur Différence dans la langue de Molière, sont utilisés pour investir, à la hausse comme à la baisse, sur l’évolution de la valeur d’un actif financier sous-jacent.

Un Contrat sur Différence est créé à l’ouverture d’une position. On lui attache la valeur du sous-jacent au moment de cette ouverture, qui devient sa valeur de base, ainsi que le sens de l’investissement effectué : à la hausse ou à la baisse. A la fermeture de la position, la nouvelle valeur du sous-jacent, qui correspond à sa valeur de référence, est comparée à la valeur de base.

L’investisseur est rémunéré si l’évolution de la valeur de référence par rapport à la valeur de base est de même sens que celui de l’investissement, haussier ou baissier. Le montant qu’il perçoit est égal à la différence entre ces deux valeurs, moins les frais de courtage et les taxes dues. Si l’évolution est inverse au sens de l’investissement, l’investisseur doit par contre payer la différence, à laquelle s’ajoutent les mêmes frais de courtage.

Il faut bien comprendre que l’investissement sur CFD est effectué sur la variation du cours d’un sous-jacent. Le sous-jacent n’a dès lors pas à être acheté par l’investisseur, qui ne dépose à l’ouverture de la position qu’une fraction seulement de sa valeur totale. Les gains et les pertes, eux, sont en revanche bien proportionnels à la valeur totale du sous-jacent. Il y a donc là un effet de levier directement induit par la fraction seulement de la valeur du sous-jacent déposée à la création du CFD.

Cet effet de levier est à bien comprendre, puisqu’il joue également en cas de pertes. L’investisseur doit être bien informé qu’il peut avoir à perdre des montants supérieurs à celui du dépôt initial. L’investissement sur CFD doit donc être particulièrement bien réfléchi et correspondre aux capacités de remboursement ainsi qu’aux risques que l’on est prêt à prendre.

Les CFD s’accommodent d’un très grand nombre de sous-jacents

Les types de sous-jacents possibles pour l’investissement sur CFD sont extraordinairement variés. Les actions, en font partie, du fait de la variation de leurs cours, au même titre que les matières premières ou énergétiques ou encore les cours des devises entre elles (le Forex).

Mais il est aussi possible d’investir sur les indices boursiers, sur les FNB (Fonds Négociés en Bourse) ou sur les taux d’intérêt et les titres obligataires. L’ensemble de ces actifs financiers sont en effet eux aussi sujets à variations, qui peuvent être anticipées à la condition d’en faire une lecture avisée.

4 Commentaires

  1. Bonjour!
    Lecteur depuis maintenant biiiiien longtemps, c’est la première fois que je laisse un message ;) alors pour faire simple, bravo et merci!

    je vais d’ici peu me lancer dans l’investissement boursier (approche dividendes tout d’abord, je m’instruis pour l’approche ‘valeur’ à la Graham) : j’ai ouvert en début d’année un PEA pour prendre date, maintenant je me pose la question de son utilité ;
    pourquoi ne pas seulement garder un CTO, si je dois placer pour les dividendes, et pouvoir viser d’autres marchés que le CAC?

    Serait-ce une bonne idée de partager, et de tout de même me servir de ce PEA pour investir sur le CAC, et d’ouvrir le CTO pour les autres valeurs?

    En bref, tu as fais le choix du CTO, pourquoi? ^^

    • Perso, j’ai un CTO et un PEA. Le CTO me sert pour les valeurs US (25% du portefeuille) et le PEA pour les valeurs europèenes. Le PEA est obligatoire pour des raisons de fiscalité désormais car c’est un placement refuge.

  2. Je n’ai jamais osé mais pourtant cela me titille depuis bien longtemps, quel petit budget pensez vous qu’il est saint d’utiliser pour une initiation ?