Riche Idée

Prendre en compte la régulation du broker avant d’investir

cclrf-acp-amfL’absence de régulation du marché des brokers forex et options binaires constitue un inconvénient pour les investisseurs, pouvant être à juste titre considérés comme un mixte entre investissements et paris en ligne.

Dans le cadre de la directive européenne MIF (Marchés d’Instruments Financiers), les brokers et plateformes de trading proposant d’investir sur des options binaires peuvent seulement être agréés par une ou plusieurs autorités de contrôle françaises ou étrangères, mais le marché des options binaires n’est pas un marché réglementé (comme le sont par exemple les marchés d’actions d’Euronext Paris ou NYSE-Euronext).

La directive MIF prévoit en effet surtout une libéralisation de la concurrence (c’est à sa suite que des plateformes de trading sont venues concurrencer les grands marchés réglementés qui étaient jusqu’alors en situation de monopole centralisé), mais non pas une augmentation du contrôle.

Les principaux objectifs de la directive MIF

  • Une meilleure protection des investisseurs, qu’ils soient professionnels, ou non-professionnels (la directive Mif en revanche ne prévoit aucune règle de protection supplémentaire pour les contreparties éligibles).
    De nouvelles règles régentant l’organisation des entreprises de placement de capitaux.
  • De nouvelles obligations afin d’améliorer la transparence des transactions financières.
  • Pour un investisseur en France, en cas de litige avec un broker, ou même si un broker faisait faillite, un recours juridique ne semble viable que si le broker est a minima dûment agréé en tant que prestataire de services d’investissement par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers).

Début 2013, une plateforme comme XTB dispose ainsi sur les options binaires de l’agrément de l’AMF et de l’ACP. Sur Bourse Binaire, vous trouverez de nombreux articles sur des conseils et analyses de courtiers ainsi que de valeurs à trader.

Dans des communiqués récurrents, l’AMF met à jour une liste de sites internet proposant du trading d’options binaires dont aucun prestataire de services d’investissement dûment autorisé en France n’assure les arrières à tous points de vue (cf Forex : liste des sites internet non autorisés par l’AMF (mise à jour Août 2013))

L’AMF met particulièrement en garde les investisseurs et épargnants sur la nature agressive de campagnes publicitaires annonçant des rendements très importants (de 70 % à 350 %, effectivement) dans des délais très courts.

Les commentaires sont fermés.