Riche Idée

Quelle est la différence entre un découvert autorisé et une facilité de caisse ?

Il s’agit dans les 2 cas de crédits que votre banque peut vous accorder ponctuellement en cas de budget serré en fin de mois, si vous avez par exemple besoin de financer un gros achat, comme de l'électro-ménager lors d'un emménagement ou une voiture.

Dans le cadre d’une facilité de caisse : la banque accepte de régler vos paiements alors que votre compte de dépôt est déjà débiteur. Cette « tolérance » de la banque est ponctuelle (par exemple en fin de mois) et votre compte doit redevenir créditeur quelques jours plus tard. En compensation, votre banque applique des agios, c’est-à-dire vous facture des intérêts.

Un découvert autorisé doit quant à lui être négocié avec votre banque dès l’ouverture de votre compte de dépôt. En acceptant un certain seuil de découvert, votre banque honore tous les paiements effectués sur votre compte débiteur, dans la limite de votre autorisation de découvert.
Le découvert autorisé peut durer plus longtemps que la facilité de caisse. Il a également un coût pour le client : les agios. Ce sont des intérêts que la banque perçoit en contrepartie du dépassement de découvert autorisé. Par ailleurs, la banque peut demander au client débiteur de payer une commission pour chaque opération bancaire réalisée au-delà du montant du découvert autorisé.

5 Commentaires

  1. Quid justement de l’intégration de la commission d’intervention dans le calcul du TEG du découvert afin de veiller à respecter le taux d’usure? Je sais que des associations se sont battues à ces fins, mais je ne me souviens plus si elles ont obtenu gain de cause.

  2. Merci pour l’éclaircissement et à Google qui ma permet de trouver ton article 🙂

  3. Merci pour cet article qui m’a permit de cerner la différence entre le découvert et la facilité de caisse, il y’a souvent de la confusion et dans tous les cas ce genre de facilité n’aide pas le citoyen car ca les poussent à dépenser plus sans avoir d’argent.

  4. Précision : les agios sont ils les mêmes pour le découvert autorisé et pour la facilité de caisse ?
    Personnellement j’essaye toujours lorsque je suis en découvert autorisé, comme si c’était une facilité de caisse, à savoir essayer de redevenir créditeur au plus vite.

  5. La facilité en caisse est aussi appelée tolérance exceptionnelle : il parait que c’est très fréquemment utilisé dans la pratique, même si cette notion pose de nombreuses questions juridiques selon J. Laserre Capdeville. Ce professeur a publié un excellent article sur le sujet.