A combien estimez vous votre taux horaire ?

Je me rappelle d’un entretien que j’avais passé il y a 5 ans pour une société prestataire. Au cours de l’entretien, on évoque comme à l’accoutumée la question du salaire. J’en ai passé des entretiens, mais c’est au cours de celui là que j’ai découvert l’art de magouiller les chiffres.

Revenu annuel brut, revenu annuel net avec ou sans impôts. Le recruteur m’a même sorti un chiffre, qu’il appelait « le pouvoir d’achat net à la fin du mois » pour justifier un faible salaire auquel il ajoutait l’avantage du remboursement de la moitié d’un abonnement transport. « C’est moins que ce que d’autres entreprises proposent, mais du coup vous payerez moins d’impôts : c’est avantageux ». Imparable…

On raisonne habituellement en salaire mensuel, brut ou net. Pour grossir un peu les chiffres, on présente souvent le salaire annuel, au moins ça fait illusion. Chère illusion d’ailleurs si ce gros chiffre est accompagné d’une mauvaise gestion. Le mieux me semble être de raisonner de manière horaire. Et encore, c’est biaisé comme on va le voir ensuite : disons que c’est la mesure la moins pire.

Le salaire horaire n’est pas le salaire mensuel divisé par (35 heures/semaine * 4). Ca, c’est le calcul théorique idéal. Le salaire réel tient compte du nombre réel d’heures que l’on fait. C’est d’ailleurs le problème du statut de cadre dont les heures supplémentaires ne sont pas prises en compte.

  • Un cadre à 2500€/mois net touche, s’il fait 35h par semaine 17,8€ par heure.
  • Le même cadre à 2500€/mois net touche, s’il fait 60h par semaine 10,4€ par heure. Pas encore le SMIC mais pas loin !

Et je suis gentil, car bien des cadres touchent moins de 2500€ mensuels. Cadre et smicard à la fois, ou le concept du salariat au 21ème siècle..

Du coup, en y réfléchissant : ces « promotions » ou on explique aux gens qu’ils vont prendre des responsabilités, gagner 200€ de plus par mois mais en contrepartie donner plus d’heures à l’entreprise : je les vois comme des régressionsPrends du galon, on te prend ton temps (tout ton temps !).

Ce que rapporte votre travail vaut-il réellement ce qu’il coûte ?

Ajoutons à cela les frais annexes du travail. Notamment les frais de déplacements, que l’on sous estime très fortement. Ces frais sont à retrancher du salaire net, puisque c’est avec l’argent que l’on touche à la fin du mois qu’on les paye.

Combien vaut une heure de votre temps?

Mais au final, le salaire horaire est-il une mesure pertinente ? Une heure de votre travail a-t-elle la même valeur qu’une autre heure de travail ?

Raisonner « heures de travail », c’est à mes yeux se niveler par le bas. A quoi bon fournir un résultat de qualité si ce résultat apparaît peu ou pas sur la fiche de paye ? On dit souvent que les meilleurs veulent être payés à la commission (= au résultat) tandis que les moins bons veulent être payés à l’heure (= au temps passé).

C’est notamment ce genre d’argument qui me motive à me bouger à côté de mon travail pour générer d’autres revenus, notamment dans l’immobilier. Car cette fois, ces revenus dépendent uniquement de ma performance : si je suis bon dans mes investissements, j’en récolterai les fruits. Si je ne le suis pas, alors je ne gagnerai rien sauf d’excellentes leçons à retenir. L’avantage étant que les fruits en question ne sont pas limités. Il est possible de multiplier ses revenus par 2, 3 ou 4 à condition de faire ce qu’il faut pour.

Et c’est là que ça devient intéressant!

D’ailleurs, quitte à raisonner en salaire horaire, pourquoi ne pas raisonner sur la base de 24 heures par jour? Et prendre en compte l’ensemble des revenus : actifs et passifs. Car il vaut mieux gagner 10€ par heure, 24h/24 et 7j/7 que 20€ par heure pendant 35h.