Riche Idée

Budget Voiture : Comme optimiser ses dépenses ?

| 0 Commentaires

La voiture est un budget important surtout quand on ne peut se passer d’un véhicule.Le budget est souvent important et se divise en trois parties :

  • Le coût d’acquisition
  • Le coût d’entretien
  • Le coût d’assurance.

Le coût d’acquisition
Quelle que soit la catégorie de voiture que vous envisagez d’acquérir en fonction de vos besoins (mini, citadine, familiale, monospace…), l’offre est pléthorique. Dans chaque catégorie, les constructeurs proposent au moins un modèle, systématiquement décliné en une multitude de versions différant par la motorisation et le niveau d’équipement.
Bien sûr, très schématiquement, plus une voiture est grosse, plus elle coûte cher, non seulement à l’achat mais aussi à l’usage. Néanmoins, entre deux modèles concurrents, voire entre deux versions d’un même modèle, le coût d’usage peut varier dans des proportions très importantes.
Un prix d’achat modéré constitue, bien sûr, le premier critère d’un budget raisonnable. Dans chaque famille de modèles, entre les marques qui adoptent une politique de prix agressive, et celles à forte image, aux produits plus haut de gamme, on constate d’énormes différences.
Mais je suis d’avis que l’achat d’une voiture neuve est une aberration car dès que la voiture franchit le portail de la concession elle perd 25% de sa valeur. Depuis 10 ans, j’achète que des voitures d’occasions auprès de concessionnaire pour plus de garantie que les ventes sur leboncoin.
Cependant il existe une autre catégorie pour obtenir les remises maximales les mandataires ou les courtiers. En général, les modèles dont le bonus écologique est élevé étant les plus prisés des acheteurs, les vendeurs ne consentent que de faibles remises sur leurs prix catalogue. Pour un même modèle, certaines versions sans bonus ou sanctionnées d’un malus peuvent être cédées à des conditions tout à fait avantageuses via un intermédiaire d’achat automobile.
Mais de fortes remises sont souvent aussi accordées sur les modèles arrivés en fin de carrière ou dont une nouvelle version est imminente, sur les versions peu prisées, ou sur les marques marginales du marché.

Le coût d’entretien
Souvent mis en avant par les vendeurs, l’espacement des révisions ne doit pas être déterminant dans le choix d’une voiture. D’autant que si vous roulez peu, vous devrez malgré tout respecter, suivant les marques, un délai d’un ou 2 ans entre deux vidanges. Et, paradoxalement, un plus grand espacement des révisions peut accélérer le remplacement de certaines pièces : si les plaquettes de frein sont usées à 60 % lors d’une révision des 30 000 km, le garagiste les remplacera sans attendre la révision des 60 000 km, alors qu’il aurait différé ce changement s’il y avait une révision à 45 000 km. Par ailleurs, le coût de la main-d’œuvre est à prendre en compte dans votre choix. Il est plus cher dans certains réseaux constructeurs que dans ceux des marques françaises.

Le coût d’assurance
La prime d’assurance est, en gros, proportionnelle au prix du véhicule. Mais d’autres facteurs entrent aussi en jeu : le coût de réparation des voitures, et le risque potentiel qu’elles ont d’être volées. Cela explique que certaines automobiles coûtent plus cher à assurer que d’autres. Cependant, chaque assureur ayant sa propre grille tarifaire, pour comparer réellement les tarifs d’assurance de 3 ou 4 modèles différents, il vous faudra demander un devis pour chacun à votre assureur et à un concurrent, dont la grille peut être différente.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.