Riche Idée

Calculer l’augmentation du loyer

Dans le cas le plus courant, celui-ci d’un logement vide dans le régime général, le loyer est fixé librement par le bailleur en début de location.
Celui-ci peut ensuite être révisé, une fois par an, si le bail le prévoit. Sinon, il reste fixe pendant toute la durée de la location.
La révision se fait en fonction de la variation annuelle de l’indice de référence des loyers (IRL).

De quoi s’agit-il ?

Cet indice est publié chaque trimestre par l’Insee et correspond (depuis le 10 février 2008) à la moyenne, sur les douze derniers mois, de l’indice des prix à la consommation hors tabac et hors loyers.

L’IRL fixe ainsi le plafond des augmentations annuelles des loyers que peuvent exiger les propriétaires de leurs locataires. Cet indice s’applique à toutes les locations de logements loués vides ou meublés à titre de résidence principale (hors HLM).

Le mode de calcul est le suivant
Loyer révisé = loyer avant révision X nouvel indice / ancien indice

Exemple : un loyer d’un montant de 500 euros dans le cadre d’un bail signé le 1er janvier 2009 passe à 514,17 s’il est révisé au 1er janvier 2010 (et si l’indice de référence des loyers mentionné dans le bail est celui du 4e trimestre).
Soit 500 X 117,54 / 114,3 = 514,17.

Pour calculer l’augmentation de votre loyer, consultez le simulateur sur le site de l’Institut national de la consommation.

Et pour connaître les derniers indices, rendez-vous sur ce même site dans l’espace « Indices économiques ».

Enfin, pour en savoir plus sur la manière dont sont fixés les montants des loyers et les conditions de révision, consultez la fiche pratique « Les loyers ». Vous y trouverez les règles applicables aux principales catégories de logement (régime général, meublés, HLM, logements conventionnés ou soumis à la loi de 1948).