Comment protéger votre épargne de l’inflation ?

L’inflation est un phénomène économique qui se manifeste par une augmentation des prix. Redoutée en raison de la baisse du pouvoir d’achat qu’elle peut entraîner, l’inflation est cependant le plus souvent accompagnée d’une hausse des salaires. Elle devient préjudiciable lorsqu’elle n’est pas anticipée et que son taux est élevé. Mais, une inflation faible, encadrée, est le signe d’une croissance économique. Les banques centrales tiennent cependant à conserver une certaine stabilité de leur monnaie et des politiques monétaires sont mises en œuvre pour limiter le phénomène.
Alors que le seuil maximal d’inflation prévue par la Banque Centrale Européenne a été franchi au début de l’été et que l’inflation semble s’installer dans la durée, découvrez les facteurs qui expliquent le retour de l’inflation et notre état des lieux de la situation. Retrouvez également les placements à éviter en cas d’inflation et ceux sur lesquels il pourrait être judicieux d’investir.

Les placements à éviter en cas d’inflation
En période d’inflation, pour ne pas voir son pouvoir d’achat diminuer, il est crucial d’investir dans un placement dont le rendement est supérieur au taux d’inflation. Avec un taux d’inflation actuel de 2,6 %, la plupart des placements à capital garanti sont donc à éviter. On pensera notamment aux livrets bancaires. Le livret A et le LDDS, avec un taux d’intérêt de 0,5 %, sont bien sûr peu avantageux. Mais même le LEP à 1 % ou les livrets jeunes qui oscillent autour de 1 % sont en-dessous de l’inflation et ne suffisent pas à conserver votre pouvoir d’achat. Il conviendra donc de n’utiliser ces enveloppes que pour financer ses projets de court terme et conserver son épargne de précaution.

Le fonds euros de l’assurance-vie est également à éviter en période d’inflation. En effet, le rendement moyen pour 2020 de ce support garanti en capital de l’assurance-vie est de 1,3 % selon la Fédération Française de l’Assurance. Cependant, quelques fonds euros affichent une performance supérieure. Soyez donc sélectif au moment de choisir votre contrat d’assurance-vie. Notez tout de même que pour accéder aux meilleurs fonds euros il est généralement nécessaire d’investir une partie de ses encours sur les supports en unités de compte.

Enfin, les obligations à taux fixes dont le taux est inférieur à l’inflation vous feront aussi perdre de l’argent.

Côté Bourse, les valeurs défensives (consommation de base et utilities) qui ont du mal à ajuster leurs prix et donc doivent supporter la hausse du coût de revient et la baisse de leur marge pourront voir leurs cours pénalisés lors de périodes d’inflation.

Les placements à privilégier en cas d’inflation
En cas d’inflation, le premier placement vers lequel se tournent le plus souvent les investisseurs est l’or. Valeur refuge traditionnellement utilisée comme rempart contre l’inflation, son cours tend à s’apprécier aussi vite, voire bien plus vite que l’augmentation des prix.

Autre valeur refuge, plus récente celle-ci, la crypto-monnaie. Les monnaies virtuelles, perçues comme une valeur refuge par les jeunes générations, sont, comme l’or, non adossées à une monnaie ou une quelconque institution. Leurs cours ont donc tendance à s’apprécier plus vite que l’inflation. Mais attention, comme l’or aussi, il arrive que leur cours baisse en période d’inflation. De plus, les crypto-monnaies sont très volatiles et donc éminemment risquées. N’investissez donc qu’une très faible part de votre capital dont vous êtes sûr que vous n’aurez pas besoin.

L’immobilier est bien sûr un actif à privilégier car les prix auront tendance à grimper en période d’inflation. L’immobilier locatif peut également être un placement judicieux en cas d’inflation car l’indice de référence des loyers est indexé à l’inflation.

Les matières premières, des actifs tangibles, indispensables à l’économie, qui conservent leur valeur d’usage et qui sont à la base de la fabrication des biens peuvent aussi être un moyen efficace de se prémunir de l’inflation.

Enfin, les actions de certaines sociétés cotées qui ont la capacité d’ajuster rapidement leurs prix tels que le luxe ou des entreprises quasi-monopolistiques peuvent constituer une classe d’actifs avantageuses dans laquelle investir en période d’inflation.

Il pourra également être judicieux de vous tourner vers des unités de compte immobilières : SCPI SCI, OPCI, … Ce type d’actif vous permettra de vous positionner très facilement et avec un ticket d’entrée relativement faible sur le marché immobilier, un marché qui a tendance à suivre la hausse des prix en période d’inflation.