Riche Idée

Commettez-vous ces 10 erreurs financières?

crise-financièrePeu importe le salaire, la situation financière ou le train de vie, il est toujours sage de bien gérer ses finances personnelles et d’éviter les dépenses inutiles. Beaucoup de gens ne portent pas assez attention à où va leur argent difficilement gagné. Voici une compilation de 10 erreurs financières et d’astuces pour les éviter.

1. Être au service de sa carte de crédit voyage

La carte de crédit voyage vous permet vous permet de faire des paiements par internet, de régulariser votre pouvoir d’achat, d’accumuler des points récompenses et de se bâtir une solide cote de crédit. Par contre, il est facile de tomber dans les pièges qui vous sont tendus. Évitez à tout prix les avances de fonds, les soldes non-payés, les paiements minimums et les paiements en retard. Ce sont toutes des façons de s’endetter et de salir sa cote de crédit. Il faut aussi faire gare au nombre de cartes de crédit et de leurs limites car elles pourraient vous nuire lorsque vous appliquerez pour un prêt automobile ou hypothécaire.

2. Ne pas tenir de budget

Ne pas tenir de budget personnel est une erreur qui pourrait vous coûter cher sans même que vous ne le sachiez. Vous avez avantage à prendre le temps de bien analyser vos revenus et vos dépenses pour ensuite privilégier ce qui est important pour vous. Un budget n’est pas synonyme d’austérité, mais plutôt de prospérité, car en sachant où va votre argent vous pourrez éviter les fuites inutiles au profit des plaisirs (restaurants, voyages, sorties et autres). Utilisez la calculatrice de budget offerte par Pierre Roy & Associés pour avoir une idée de votre situation.

3. Ne pas réaliser que « les petites dépenses » s’additionnent rapidement

Vous ne le réalisez peut-être pas, mais ce café latte quotidien à 3$ représente plus de 1,000$ annuellement, soit assez pour se payer un voyage! Au jour le jour, ces dépenses semblent anodines, mais votre budget vous prouvera tout le contraire. Un simple changement de vos habitudes vous permettra d’économiser des sommes considérables.

4. Prendre des engagements financiers trop lourds

Lorsque vous prenez des engagements financiers comme l’achat d’une maison, d’une auto ou même de mobilier, assurez-vous de ne pas vivre à la limite de vos moyens. Prévoyez du jeu en cas d’une baisse de revenus qui s’étirerait ou en cas d’une augmentation des taux d’intérêts et donc de vos paiements mensuels. Vivre au dollar près ne vous amènera que du stress supplémentaire et non du bonheur.

5. Ne pas avoir un fond d’urgence

Seriez-vous capable de trouver 2 000$ pour réparer votre voiture en cas de bris mécanique? 1 000$ pour payer des frais médicaux inattendus? En plus d’un compte d’opérations (aussi appelé compte chèque) et d’un compte d’épargne, vous devriez avoir un compte pour les urgences afin de parier aux imprévus de la vie. Ne comptez pas sur votre carte de crédit pour régler ces problèmes car vous risquer d’en payer le prix.

6. Ne pas prendre avantage des rabais

Sans tomber dans la surconsommation, tentez de dénicher les bonnes affaires lors de vos achats. Les marchands compétitifs tels que les banques, les concessionnaires, les supermarchés, les boutiques, les voyagistes et autres coupent dans leurs prix pour vous avoir comme client, alors profitez-en. Faites toutefois attention : un rabais n’est pas nécessairement une aubaine!

7. Ouvrir un compte de banque conjoint

L’amour rend aveugle, c’est connu. Ouvrir un compte de banque conjoint peut paraître une bonne idée lorsque la relation se porte bien, mais quand les choses s’enveniment, il se peut que vous regrettiez votre décision. Prenez des ententes justes entre vous et votre conjoint et pensez-y deux fois avant d’ouvrir un compte de banque conjoint.

8. Payer des frais bancaires inutiles

Payer 4$ de frais sur un retrait de 20$ est une aberration! Tentez de retirer de l’argent seulement dans les guichets de votre banque et prenez des montants plus importants afin d’éviter les situations embêtantes. De plus, vous aurez moins tendance à dépenser cet argent liquide sur vous comparativement à une carte de crédit.

9. Ne pas tirer avantage des réductions d’impôts

Lorsque vous faites des investissements ou épargnez de l’argent, utilisez-vous tous les véhicules financiers à votre disposition pour économiser de l’impôt? Le gouvernement met à votre disposition une panoplie de produits (REER, REEE, CELI, etc.) qui sont fiscalement avantageux. Contribuez au maximum dans ceux qui ont le plus de sens selon votre situation.

10. Ne pas planifier son futur

Nous sommes bons pour planifier des choses anodines : un souper entre amis, une soirée en amoureux ou un weekend en famille, mais combien de temps passons-nous à planifier notre futur? L’achat d’une maison, l’organisation d’un voyage important, la planification d’une carrière ou d’études sont toutes des décisions cruciales. Assurez-vous de réfléchir et de prévoir votre futur pour qu’il soit à votre goût.

2 Commentaires

  1. Merci pour ce rappel des règles de bases qui ne peut pas faire de mal.

    J’ai par exemple tendance à me laisser prendre par ce que vous apellez les « petites dépenses » qui s’accumulent très vite.

    C’est d’autant plus vrai lorsque l’on est passionné par quelque chose et que l’argent devient presque secondaire pour ce domaine 🙂

  2. Voila 10 erreurs sur lesquelles travailler pour améliorer ses finances personnelles.

    Les erreurs 2, 3 et 5 me semblent à la fois les plus récurrentes et les plus simples à mettre en oeuvre. Et malgré cette simplicité, les effets ne sont pas anodins.

    En fait, ce sont des erreurs que je faisais il y a encore 4 ans. Depuis, mes finances vont bien mieux : j’ai non seulement un fond de précaution, équivalent à 6 mois de salaire, mais aussi une capacité d’investissement de près de 10k€ annuels. On envisage la vie bien différemment 🙂