Riche Idée

Evaluer son patrimoine

declaration-impots-revenusSuite aux récents déballages gouvernementals de patrimoine, il est de bon ton de bien remplir sa déclaration de patrimoine ainsi que son ISF (pour ceux qui seraient redevables).

Les montants d’estimations sont différents par rapport à la nature et aux biens concernés.

Pour les biens immobiliers, la comparaison paraît être le meilleur moyen pour évaluer son bien en s’adressant à la chambre des notaires ou tout simplement aux agences immobilières poches de son domicile.
Concernant les résidences secondaires, aucun abattement est prévu, mais pour une résidence principale une déduction de 30 % est applicable.
Les immeubles destinés à la location pourront bénéficier quand à eux de 25 % à 40 % pour ceux soumis à la loi de 1948 et 10 à 20 % pour les autres.

Concernant les valeurs immobilières, Sicav ou FCP, elles seront estimées sur leur dernier cours, voire la moyenne sur les trente derniers cours. Pour les titres n’ayant plus aucune valeur ils doivent malgré tout figurer dans sa déclaration égaux à zéro.
Les titres en cotations suspendues doivent y figurer aussi.

L’épargne, l’assurance vie et le mobilier
Le LDD et le livret A seront déclarés à l’ISF sur relevés bancaires du mois de janvier, et les intérêts perçus en fin d’année. Les contrats d’assurance vie soumis à rachats, sont exonérés d’ISF. Dans le cas contraire, la valeur est déclarée au premier janvier.

Le mobilier selon l’administration fiscale, peut être déclaré en totalité pour un montant égal à 5% de la valeur de l’ensemble du patrimoine, mais certains avocats fiscalistes pensent que cette option n’est pas avantageuse.

Quand aux bijoux, leur valeur sera mentionnée à partir d’une déclaration estimative voire d’une expertise.

2 Commentaires

  1. article très intéressant!