Riche Idée

FCPI : réduire ses impôts devient un cauchemar

FCPI

En lisant Les Echos hier soir sur cet article Ces FCPI par lesquels le scandale arrive…, j’ai pensé qu’il fallait en faire un article car la pratique de réduire ses impôts n’importe comment est très à la mode en France. Le scandale des Robien et bientôt des Scellier ne provoque pas encore d’électrochocs pour faire fuir les français sur ces placements très risqués (cf Marianne dénonce la nouvelle loi Scellier, nouveau scandale dans le logement !).

Oui les Fonds d’investissement de proximité (FIP) et les Fonds commun de placement dans l’innovation (FCPI) sont des produits très risqués dont les avantages (réduction d’impôt, gain potentiel) sont sans doute moins élevés que les inconvénients (quasi absence de liquidité, frais de gestion élevés, manque de transparence, règles de gestion fluctuantes selon les caprices du législateur, « fausse » diversification car quand le coté baisse, l’innovant coté ou non coté baisse également…).

Mais comme tout produit financier, il est nécessaire d’entrée au bon moment et de comprendre le fonctionnement du produit. Il faut aussi que le placement convoité soit adapté à sa problématique. Au lieu d’investir 20.000 euros dans un FCPI, choisissez quatre FCPI où vous investirez 5.000 euros maximum par fonds.

Pour vous, quel est le meilleur calcul : réduire ses impôts ou les payer ?