Riche Idée

Impôts 2013 : et si vous passiez à la mensualisation ?

Il existe différentes façons de payer ses impôts. En optant pour la mensualisation, vous choisissez d’étaler le paiement de vos impôts sur toute l’année. Mode d’emploi et atouts de cette solution idéale pour éviter les oublis.

Le principe
La mensualisation peut s’appliquer à votre impôt sur le revenu et vos impôts locaux. Le paiement est alors étalé en 10 mensualités égales de janvier à octobre, prélevées automatiquement sur votre compte bancaire. Le montant de vos échéances est calculé sur la base de votre dernier avis d’imposition. En cas d’augmentation de vos impôts par rapport à l’année précédente, le solde sera prélevé en novembre ou en décembre.

A noter
Vous ne pouvez pas mensualiser vos paiements lors de votre première déclaration d’impôts car il n’existe pas de base de calcul pour vos mensualités.
D’autre part, le prélèvement mensuel est automatiquement reconduit chaque année, sauf avis contraire de votre part.

Quels avantages ?
Particulièrement adaptée aux personnes disposant de revenus réguliers (salariés par exemple), la mensualisation présente 3 avantages principaux.

  • Tranquillité d’esprit : les prélèvements sont automatiques, donc pas d’oubli possible!
  • Gestion de la trésorerie : la mensualisation permet d’étaler le poids de votre charge fiscale sur votre budget.
  • Souplesse : vous pouvez modifier à la hausse comme à la baisse le montant de vos mensualités, en fonction de la variation de vos revenus annuels. Pour cela, il suffit de demander l’accord du centre des impôts dont vous dépendez.

Cette année ou l’année prochaine ?
Les prélèvements sont effectués le 15 de chaque mois. Mais en fonction de la date de votre adhésion, ils sont mis en place dès l’année en cours ou seulement l’année suivante.

Entre le 1er janvier et le 30 juin : le 1er prélèvement est effectué le 15 du mois suivant la date de votre adhésion au système de mensualisation. Par exemple, si vous adhérez le 10 mars, le 1er prélèvement sera effectué le 15 avril. Si vous avez déjà versé des acomptes (tiers prévisionnels de février et mai), leur règlement est pris en compte dans le calcul des mensualités suivantes.
Entre le 1er juillet et le 15 décembre : l’adhésion est prise en compte à partir du 15 janvier de l’année suivante.
Entre le 16 et le 31 décembre : l’adhésion est prise en compte à partir du mois de février de l’année suivante. Les mensualités de janvier et février seront alors débitées en même temps, le 15 février.

Comment adhérer à la mensualisation ?
Vous pouvez effectuer votre demande de mensualisation :

  • en ligne, sur le site du paiement de l’impôt,
  • par téléphone, courrier ou e-mail auprès du Centre des Finances Publiques dont vous dépendez,
  • en retirant un formulaire d’adhésion auprès de votre Centre des Finances Publiques.

10 Commentaires

  1. Bonjour,

    Ce que j’aime particulièrement dans la mensualisation des impôts, c’est la tranquillité d’esprit. Je l’utilise depuis 3 ans et c’est agréable de ne plus s’en soucier.
    Mais si l’on veut complètement optimiser le paiement de ces derniers, il est plus avantageux de placer la somme dédiée sur un compte rémunéré, et de ne payer qu’en une seule fois. Mais je trouve ce principe assez contraignant pour pas grand chose au final.

    Bonne journée

    • Moi je fais un « prélèvement à l’échéance », c’est automatique, et c’est prélevé un en février (1er acompte), un en mai (2ème acompte) et un en septembre (solde) .
      En attendant les prélèvements, j’épargne la somme, et je la débloque juste avant la date fatidique.
      Rien de bien contraignant !

    • La mensualisation peut servir lors d’une forte augmentation d’impot comme c’est mon cas pour lisser cette augmentation sur toute l’année et non sur les derniers mois.

  2. Entierement d’accord avec Phil, c’est justement ce que j’allais sugérer en commentaire!

  3. Je pense que cela dépend de la personnalité de chacun. La mensualisation c’est comme tu le soulignes une certaine tranquillité d’esprit car en versant ton impôt chaque mois tu sais ce qu’il te reste dans la poche. C’est quasiment indispensable pour les « paniers percés » en fait.

    Le versement classique lui impose une certaine rigueur de gestion mais je le préfère encore pour l’instant car cela me fait de la trésorerie (avant le dernier tiers) ce qui n’est jamais mauvais.

  4. J’ai personnellement opté pour la mensualisation, il faut savoir que vous pouvez demander un ré échelonnement des prélevements si jamais votre revenu à fortement changé (ce qui peut etre le cas pour les professions libérales) afin de ne pas payer plus que ce que vous devez, mais il vaut mieux passer par un comptable pour faire cette démarche, ils seront plus crédible que vous vis à vis des services fiscaux.

  5. Je pense que cela dépend de la personnalité de chacun. La mensualisation c’est comme tu le soulignes une certaine tranquillité d’esprit car en versant ton impôt chaque mois tu sais ce qu’il te reste dans la poche. C’est quasiment indispensable pour les « paniers percés » en fait.

  6. Bonjour,

    Je me suis mariée l’année dernière (2011) et du coup, nous avons fait une déclaration commune cette année (2012).

    J’étais ravie en juillet car j’ai reçu un versement de la part des impôts pour « trop perçu » mais évidemment sans aucune explication. Je suis en train de déchanter car maintenant, on nous demande notre dernier tiers commun + tout ce qu’ils m’ont rendu…

    J’en suis alors à me poser la question de la mensualisation. Cependant, je ne comprends pas bien ce qui est expliqué sur les différents sites. Si je choisis maintenant la mensualisation, est ce que je dois tout de même payer la somme qu’on nous demande avant le 15 septembre ? C’est ce que j’ai cru comprendre, puisque la date du 30 juin est passée mais je trouve que ce n’est pas très clair.

    Merci beaucoup par avance de vos réponses.

    Claire

    • La mensualisation ne prendra effet que l’an prochain, c’est donc trop tard pour cette année, vous devrez payer tout ce qu’ils vous demandent. De toute façon avec les services fiscaux, on paye toujours d’abord et on discute ensuite 😉

  7. Étant un peu plus cigale que fourmis, la mensualisations des impôts m’a permis d’avoir l’esprit tranquille, sans me soucier de mettre de l’argent de côté tous le mois pour ça. Très pratique.