La Française Des Jeux bientôt privatisée

Mon précédent article sur le sujet Peut-on devenir actionnaire de la FDJ (Française des Jeux) ? date déjà de 6 ans. Oui 6 ans et toujours au dernière nouvelle pas de date prévue pour la privatisation de la FDJ.

L’Etat, actuellement majoritaire au capital (à 72%), n’en détiendrait plus qu’un quart, au terme de l’opération, ne conservant qu’une minorité de blocage. Le capital serait ouvert en priorité via des options d’achat aux salariés de la FDJ et aux buralistes.

La cession des parts de la FDJ reste toutefois soumise au contrôle strict des pouvoirs publics qui souhaitent continuer à prévenir le jeu excessif, protéger les populations vulnérables, comme les mineurs, ainsi que lutter contre la fraude et le blanchiment d’argent. Pour cela, le gouvernement a d’ailleurs décidé de créer une nouvelle instance de régulation des jeux pour encadrer la FDJ après sa privatisation.

Est-ce intéressant pour un particulier d’y investir ?

Prudence, de l’avis même des professionnels de la gestion d’actifs les introductions en Bourse ne sont généralement pas les meilleurs points d’entrée pour devenir actionnaire d’une société. Les banquiers d’affaires tout comme les vendeurs ont souvent tout intérêt à maximiser le prix du cours lors de l’introduction. Mieux vaut donc attendre de meilleures opportunités de valorisation dans les semaines voire les mois qui viennent. Ce conseil est d’autant plus pertinent pour les exemples de privatisations. Les déceptions ont souvent été nombreuses. Les 5 millions d’actionnaires individuels, ayant souscrit à l’introduction d’EDF en 2005 à un prix de plus de 33 euros, doivent s’en mordre les doigts. S’ils n’ont pas vendu depuis, le cours de l’énergéticien français s’élève seulement aujourd’hui à 14,1 euros…

No Comments, Be The First!

Your email address will not be published.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.