Le crowdfunding immobilier qu’est-ce que c’est ?

Beaucoup de gens connaissent le crowdfunding pour les projets culturels, les œuvres caritatives, et même pour le financement des start-up. Depuis quelques mois une nouvelle tendance émerge et fait son apparition en France : le crowdfunding immobilier ou immobilier participatif.

De quoi s’agit-il ?
Le principe du crowdfunding immobilier est de participer au financement d’un projet immobilier. En France ce mode de financement se destine avant tout aux entreprises, alors qu’aux Etats unis ou en Angleterre il est possible de proposer le financement de projets directement par le biais de particuliers.

Le crowdfunding immobilier se positionne plus en terme de promotion immobilière avec des plateformes comme Homunity qui proposent des projets immobiliers sur lesquels investir. L’objectif n’est pas de devenir propriétaire de ces biens, mais d’apporter un soutien financier au promoteur en échange d’un rendement.

Pourquoi opter pour ce mode de financement ?
Aujourd’hui les banques réclament plus de fonds propres, plus de liquidité, moins de levier d’endettement. Les promoteurs, lorsque ils demandent un crédit pour mettre en place un projet immobilier doivent pouvoir montrer une importante capacité de levée de fonds propres.

Homunity propose des investissements dans des promotions immobilières : dans la construction de logements, de résidences ou de bureaux. Le crowdfunding immobilier propose un véritable intérêt financier : il est possible de gagner jusqu’à 8 à 12 % par ans sur des périodes assez courtes entre 12, 24 et 36 mois. En investissant dans l’immobilier via une plateforme de crowdfunding il est possible de devenir « co-promoteur » d’un programme en chantier. Via ce système l’on partage donc les risques mais aussi les gains de la promotion.

Les rendements varient entre 8 et 12 % et viennent se déduire de la marge que le promoteur va dégager, en fonction du niveau de risque du projet : si le projet est moins risqué car déjà très bien commercialisé, le rendement tournera autour de 8%, alors que si le projet est plus en amont le rendement sera plus élevé autour de 12%. Le rendement est négocié avec le promoteur à l’avance, il y a une répartition de la marge qui est négocié en amont par la plateforme de crowdfunding.

Quelle fiscalité s’applique aux rendements d’un placement en crowdfunding ?
Avec une plateforme comme Homunity, on opte pour une prise de participation en obligation. Pour limiter le risque de mauvaises surprises les plateforme de crowdfunding effectuent des partenariat avec des courtiers en assurance pour garantir financièrement les opérations.

Pourquoi investir dans un projet immobilier plutôt que dans des entreprises ou d’autres projet ?
Avec l’immobilier vous disposez d’un actif, c’est à dire une part de la construction de la résidence que vous avez aider à financer, ce qui vient garantir votre capital. C’est un investissement à court terme entre 12 et 24 mois. Un risque assez limité également étant donné que l’on connait le prix de vente, le prix de construction et l’historique du promoteur. En termes de risques et d’opportunités de rendement, le crowdfunding immobilier s’impose donc comme un placement de choix. C’est également un placement « citoyen » et d’intérêt public, dans un contexte de crise du logement, en permettant le financement et la construction de nouveaux logements.

No Comments, Be The First!

Your email address will not be published.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.