Riche Idée

L’explication des couvertures pour accidents avec collision et sans collision : Comment savoir si j’en ai besoin

Certaines couvertures sont obligatoires. Si vous conduisez légalement au Canada, vous devez obligatoirement avoir la couverture responsabilité civile. Cela couvre les dommages causés à autrui, en cas de blessures ou de dommages matériels . Vous n’avez pas le choix d’ajouter ou de supprimer cette couverture à votre police. Elle est obligatoire par la loi.
Les couvertures pour accidents avec collision et sans collision fonctionnent différemment. Les deux sont facultatives. Elles peuvent être ajoutées ou ne pas être prises en compte, selon vos préférences.
Beaucoup de clients souscrivent une assurance couvrant les accidents avec collision ou sans collision sans en avoir vraiment besoin. Certains d’entre eux ne savent même pas vraiment en quoi ces deux couvertures consistent. Nous allons vous en expliquer les principes ci-dessous. Vous apprendrez en quoi elles consistent et quelles sont les différences entre les deux. Nous allons aussi vous aider à décider s’il est avantageux pour vous de souscrire une de ces assurances.

Les principes de base s’appliquant aux couvertures pour accidents avec collision et sans collision
L’assurance pour accidents avec collision couvre les dommages causés à votre véhicule en cas d’accident. Elle ne se limite pas seulement aux collisions impliquant d’autres véhicules et conducteurs. Cela peut inclure aussi les accidents dans lesquels vous entrez en collision avec d’autres objets (par exemple un lampadaire, un terre-plein, etc.)
Cette assurance inclut une franchise. La franchise est le montant qui est à votre charge au titre des réparations des dommages avant que votre assurance ne paie le reste.
L’assurance pour accidents sans collision couvre les dommages causés à votre véhicule par des évènements autres qu’un accident. Par exemple, supposons que vous garez votre voiture sous un arbre et qu’une grosse branche tombe sur le toit de votre voiture et l’endommage. Ce scénario n’a rien à voir avec un accident. Personne n’est responsable. La couverture pour accidents sans collision de votre police d’assurance devrait alors couvrir les coûts de réparation. Si votre voiture a subi un dommage total, votre assureur prendra en charge le remplacement de celle-ci (jusqu’à votre limite de couverture). Ceci inclut aussi la franchise à payer.
Notez que, peu importe l’évènement causant des dommages à votre véhicule (sauf exceptions), si les dommages sont causés suite à un accident ou dans des circonstances hors de votre contrôle, ils seront à couverts par l’assurance pour accidents avec collision ou sans collision. Notez aussi qu’ils seront alors couverts par l’une ou l’autre, jamais par les deux assurances.
Il faut savoir aussi que votre assureur peut décider d’augmenter votre prime si vous faites l’objet d’un nombre élevé de réclamations. Cela peut paraître injuste car la responsabilité ne vous en incombe pas dans toutes les circonstances. Mais il est important de savoir que les assureurs calculent la prime de leurs clients selon la probabilité que ces derniers fassent l’objet de réclamations. Que vous soyez ou non responsable d’un évènement passé, ce n’est pas le facteur qui est pris en considération en premier lieu, du moins en ce qui concerne l’assurance pour accidents sans collision.

Devriez-vous ajouter l’assurance pour accidents avec collision ou sans collision à votre police?
Ces deux couvertures coûtent cher même si la première est un peu moins coûteuse. Étant donné leurs coûts, cela vaut la peine de savoir si vous devez ou non les joindre à votre police. Comme nous l’avons indiqué précédemment, beaucoup de clients souscrivent ces deux couvertures alors qu’ils n’en ont pas vraiment besoin et qu’ils pourraient économiser de l’argent.
Prenons l’exemple d’une personne ayant de bonnes raisons de choisir ces couvertures. Cette personne pourrait avoir récemment acheté une nouvelle voiture qui n’a pas encore perdu beaucoup de valeur. (La dépréciation n’ayant pas encore beaucoup d’impact). Dans ce cas, il serait alors préférable de souscrire les deux assurances. En cas de dommages importants, les réparations coûteraient cher, et en cas de vol, le remplacement du véhicule aurait un coût élevé.
Prenons maintenant l’exemple d’une personne pour qui les deux assurances n’apporte aucun avantage. Cette personne possède son véhicule depuis dix ans. Sur le marché, le véhicule ne vaut plus qu’une fraction de sa valeur à l’état neuf. La compensation que le titulaire de la police recevrait en cas de dommages importants ou de vol est limitée par la valeur peu élevée du véhicule. Dans un tel cas, le montant de la prime pour l’assurance pour accidents avec collision ou sans collision pourrait même représenter un pourcentage plus élevé que ce que le titulaire de la police recevrait. Par conséquent, les deux couvertures sont donc beaucoup moins intéressantes.
Pour déterminer si vous devez souscrire un de ces assurances, calculez combien vous auriez à payer chaque année. Si ce montant représente 15 pour cent ou plus de la compensation que vous recevriez en cas de vol, cela ne vaut pas la peine de souscrire une de ces assurances.

Trouver un tarif avantageux pour les assurances pour accidents avec collision ou sans collision
Si le montant que vous avez à payer actuellement par année est élevé, pour ces deux couvertures, ne partez pas du principe que les autres compagnies exigeront le même tarif. Leurs tarifs pourraient être beaucoup moins élevés. Avant de retirer l’assurance pour accidents avec collision ou sans collision de votre police, adressez-vous à plusieurs compagnies d’assurance pour vous assurer que le montant que vous payez actuellement n’est pas trop élevé . En changeant de compagnie d’assurance, vous pouvez peut-être bénéficier des mêmes vos couvertures à un tarif moins élevé. La première étape : Comparez les différentes soumissions d’assurance auto pour déterminer si votre compagnie d’assurance actuelle vous offre le meilleur tarif.

Les commentaires sont fermés.