Riche Idée

Livre Robien, Scellier : Ruiné

robien_scellier_ruineDans le livre Robien, Scellier…Ruinés ! : Le plus grand scandale immobilier de l’après-guerre, le journaliste, Erwan Seznec, retrace l’épopée tragique des lois de Robien et Scellier qu’il qualifie de « plus gros scandale immobilier de l’après-guerre ».

Présentation de l’éditeur

Loi Robien, loi Scellier, loi sur la location en meublé professionnel, loi Girardin, loi Demessine, et maintenant loi Duflot. Dix ans de défiscalisation. Dix ans d’abus, de mensonges et de tricheries. Et, à l’arrivée, des dizaines de milliers de particuliers ruinés ou endettés jusqu’au cou. Pourquoi ? Parce que depuis 10 ans, des professionnels de la défiscalisation font croire aux Français à l’investissement dans la pierre et à la promesse de juteuses économies d’impôts ; à la fin, ils se retrouvent à acheter 50% ou 70% trop chers des biens qu’ils louent mal, ou pas du tout.C’est l’ampleur de ce scandale qu’Erwan Seznec révèle ici dans le détail. Il met au jour un véritable système et le concours de toute une chaîne de responsabilités : celle des maires qui délivrent les permis de construire, des banques qui prêtent, des promoteurs qui construisent, des notaires qui enregistrent. Tous savent que les acheteurs foncent dans le mur, tous se taisent, tous s’enrichissent. Cyniques ou complètement intoxiqués par des professionnels de la construction, les responsables politiques, eux, se taisent et se rendent complices de ce qui est le plus grand scandale immobilier de l’après-guerre. Il se déroule au grand jour, dans une indifférence quasi-totale… Avec à la clef, l’épargne des classes moyennes engloutie pour soutenir artificiellement un secteur du bâtiment « sous cocaïne fiscale » et construire les taudis de demain…

5 Commentaires

  1. Aïe…. Ça ne me rassure pas de lire un tel post le jour même où je vais aller signer à la banque mon prêt pour un investissement en Duflot….

    J’espère que le mien se passera bien.

  2. Bonjour Rémy,

    un investissement immobilier (comme un produit financier, une voiture etc etc…) nécessite de savoir ce qu’on achète.
    Je ne suis pas surpris ce qu’annonce l’auteur. Le titre est sûrement provocateur, mais du moment que le message passe, c’est l’essentiel !
    Arrêtons d’agir comme des moutons !
    Julien

    • Surtout les investisseurs n’ont pas visités les biens. Maintenant avec Google Maps on peut visiter les endroits sans mêle sortir du canapé alors ils pourraient faire des efforts;

  3. L’avantage associé à la défiscalisation ne doit pas être l’unique moteur d’un achat. C’est une règle à suivre quand on investit.

    Il faut que l’investissement soit rentable sans la défiscalisation, celle-ci ne doit être qu’un bonus. Si on suit cette règle on se rends compte que la plupart des lois qui ont été crées perdent beaucoup d’intérêts.

    • De plus, chaque gouvernement rajoute sa loi (Duflot, …) et c’est de pire en pire.
      Perso, j’ai investi dans les Groupement Forestier et j’en suis très content.