Où placer vos liquidités sur 3, 12 ou 24 mois ?

Pour placer son argent à court terme en toute sécurité, les supports ne manquent pas. En tirer des revenus satisfaisants, voilà un objectif plus difficile à atteindre, mais pas impossible. À condition d’être un gestionnaire actif, d’immobiliser une partie de son capital ou de se tourner vers des produits inhabituels pour ses liquidités.

Le taux du Livret A a chuté a 0,5 %. Et les autres placements de court terme ne font guère mieux Pourtant, en dépit de leurs taux bas, les produits réglementes restent incontournables pour tous ceux qui souhaitent placer leurs liquidités. A cela, trois raisons.

En premier lieu, les intérêts verses sont entièrement défiscalisés. Vous ne paierez donc ni impôt ni prélèvements sociaux. Ensuite, cette épargne est totalement disponible pas de frais d’entrée, pas de frais de gestion, et le retrait s’effectue en quelques minutes au guichet de votre banque.
Enfin, ces livrets réglementes protègent votre argent de l’inflation. Même si le Livret A plafonne a 0,5%, il fait mieux que l’inflation. Et les contribuables peu
imposes peuvent même bénéficier d’un coup de pouce avec le livret d’épargne populaire (LEP), qui offre 1 %.

Mais ces produits ne suffisent généralement pas aux épargnants, dans la mesure ou leurs versements sont plafonnes 22 950 € pour le Livret A, 12000 € pour le livret de developpement durable
(LDD), 7700 € pour le LEP est donc indispensable de chercher d’autres placements, qui offrent à la fois la même sécurité et un rendement satisfaisant. Inutile de s’attarder sur les Sicav
monétaires, au rendement en berne depuis des années. En revanche, voici 1 produit sur et rentable, qui vous permettra de doper vos liquidités et d’avoir une épargne sécurisée.

Les superlivrets
Ce sont les banques en ligne qui ont lance la mode des «superlivrets», comptes d’épargne dont le taux de base est boosté pendant quelques mois.
Ainsi, les publicités pour ces produits fleurissent, affichant des rémunérations de 3%, voire plus. Depuis, des établissements financiers traditionnels leur ont emboîté le pas, ainsi que des réseaux moins habituels, comme la banque du spécialiste de la grande distribution Carrefour, ou encore celles des constructeurs automobiles Peugeot ou Renault dont les offres sont très offensives.

Cependant, il ne faut pas s’y tromper. Les taux élevés des publicités n’ont qu’une durée limitée et les avantages sont assortis de conditions.

Enfin, ces superlivrets sont fiscalisés, ce qui réduit sensiblement leurs rendements rééls.

No Comments, Be The First!

Your email address will not be published.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.