Riche Idée

Peut-on devenir actionnaire de la FDJ (Française des Jeux) ?

FDJLa réponse est non car cette société très florissante en France n’est pas une entreprise côtée en Bourse.
L’opérateur de jeux a encaissé un chiffre d’affaires record de 12,1 milliards d’euros en 2012, porté par les grands événements sportifs et un calendrier fait de dates exceptionnelles.

Les Chiffres

L’année 2012 aura été celle de tous les records pour La Française des jeux (FDJ). L’opérateur de jeux a annoncé ce jeudi un chiffre d’affaires de 12,1 milliards d’euros l’an dernier, en progression de 6,1% par rapport aux 11,4 milliards engrangés en 2011. Jamais la barre des 12 milliards n’avait jusqu’ici été franchie.

La FDJ a recensé près de 26,3 millions de joueurs dans 34.300 points de vente de proximité, installés dans 12.000 communes. C’est dans ces derniers que la société a encaissé le gros de ses revenus (11,7 milliards d’euros). Les ventes sur Internet lui ont permis de récolter «seulement» 400 millions d’euros.

Actionnaires de la FDJ
A leur origine, les jeux historiques de la Française des Jeux étaient organisés par des associations caritatives et des entreprises qui se retrouvent aujourd’hui dans l’actionnariat de l’entreprise. Parmi eux, et au premier rang, l »Union des blessés de la face et de la tête, les Gueules cassées, possède 9,2% des parts de la FDJ.
Les autres actionnaires sont bien sûr l’État avec 72% puis viennent ensuite la Fédération André-Maginot (4,2%), Idsud, une société de placements financiers cotée en bourse, la confédération des buralistes (2%), la mutuelle du Trésor (1%), la Comalo (0,6%) et les Emission Berger (0,4%).

Taxes
L’opérateur de jeux affirme avoir contribué au budget national en 2012 à hauteur de 3 milliards d’euros via des prélèvements sur les mises (2,85 milliards de prélèvements sur les mises, soit une progression de 118 millions d’euros), le reversement de réserves, l’impôt sur les sociétés et les dividendes. Plus de 200 millions d’euros ont financé le sport pour tous à travers le Centre national de développement du sport (CNDS).

Distributeurs
La FDJ dispose du premier réseau de distribution français : 40.000 revendeurs de ses produits dans tout l’Hexagone. Cela alors que la France compte 36.500 communes et que l’on n’y recense que 28.500 épiceries ou encore 17.000 bureaux de poste. Il faut dire que pour les commerçant, distribuer les produits FDJ peut se révéler financièrement très intéressant. Ils touchent pour leurs services 5% du montant des ventes.

Les commentaires sont fermés.