Riche Idée

Peut-on éviter un piratage de son smartphone ?

| 0 Commentaires

Le smartphone est devenu l’accessoire indispensable dans notre vie et voir son smartphone piraté est désormais un risque quotidien. Un smartphone permet aujourd’hui de gérer son agenda, de rechercher des informations en passant par le web, ou encore d’utiliser des outils pratiques via les applications. Les chemins disponibles pour qu’un virus ou un pirate s’introduise dans un smartphone sont très nombreux. Et le piratage de smartphone revêt de nombreux aspects. Certains d’entre eux peuvent nous paraître négligeables, pourtant, tous sont un danger potentiel.

Le piratage, c’est l’accès non autorisé au smartphone. Cet accès peut-être réalisé à distance par un hacker, ou à proximité par un proche. Quelqu’un qui regarde votre smartphone sans votre autorisation, c’est déjà une forme de piratage. Et un risque. Cela peut paraître anodin, mais une personne qui regarde vos messages sans votre autorisation s’initie dans votre vie privée. Elle peut acheter un logiciel espion pour téléphone portable et ladite personne accède, sans votre accord, à des informations vous concernant.

Bien évidemment, s’il s’agit d’une personne de confiance, il n’y pas de quoi s’inquiéter la plupart du temps. Mais dans le cas où, durant une soirée, une nouvelle rencontre vous emprunte votre téléphone, qui dit qu’elle ne cherche pas des informations ? Le but n’est pas nécessairement de l’espionnage, mais il peut s’agir de trouver comment vous séduire, vous manipuler ou juste trouver un sujet de conversation. Encore une fois, il n’y a pas toujours de mauvaises intentions, mais prudence est mère de raison.

Sécuriser l’accès de proximité au smartphone
Les premières mesures importantes concernent la sécurisation de l’accès à votre smartphone. Il est nécessaire d’utiliser un code de sécurité pour limiter les accès. Ce code peut aujourd’hui être complété par une empreinte digitale, une reconnaissance faciale ou un scanner d’iris. Actuellement, la reconnaissance faciale n’est pas recommandée car peu efficace. Il a été démontré qu’une simple photo suffisait à berner la reconnaissance. Or, une simple photo peut-être très facile à obtenir. Cette première sécurité permet déjà de limiter les accès que l’on peut qualifier de proximité. Il est donc important de ne pas divulguer son code de sécurité.

De même, il est également important de choisir un code fiable, avec autant de chiffres que possible. Dans l’absolu, il est même recommandé de changer ce code régulièrement. La chose est la même dans le cas des applications mobiles. S’il est possible de sécuriser leur accès via un code, il est recommandé de le faire. Ainsi, il vaut mieux ne jamais demander à un appareil, smartphone, tablette ou ordinateur, de mémoriser les identifiants. Cela réduit la sécurité à zéro en cas d’accès sur l’appareil personnel.

Enfin, le smartphone est un outil personnel. Il faut donc toujours savoir où il se trouve, et l’avoir à porté de main ou dans son champ de vision. S’assurer que personne ne le prenne, sans autorisation, est l’une des choses les plus importantes à respecter.

Il faut également se montrer méfiant envers les accès Wi-Fi libres et gratuits. Ils sont courants dans les établissements de type bar, café et fast-food. Cependant, une personne connectée sur le même réseau peut avoir accès à toutes les données disponibles de ce dit réseau. Les accès gratuits ne présentent généralement aucune sécurité réelle. Mieux vaut donc favoriser les connexions sécurisées par des codes d’accès. Avec un smartphone, mieux vaut également favoriser les données mobiles plus que les réseaux Wi-Fi gratuit. Cela implique cependant d’avoir un forfait qui permet une certaine consommation de ces données mobiles en 4G.

Enfin, vérifiez les applications présentes sur le smartphone. Le but ici est de repérer celles que vous n’auriez pas installées. Si des applications non désirées apparaissent, il faut alors les supprimer sans hésitation. Dans le doute, une rapide recherche internet peut renseigner sur la nature de l’application et dire si sa présence est normale ou non.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.