Privatisation de la FDJ ouverte du 7 au 20 novembre 2019

Mon article annonçant que La Française Des Jeux sera bientôt privatisée datant de Janvier, j’ai eu un pic de connexion sur mon site.

Nous avons vu débarquer les publicités dans les journaux, TV et Internet pour nous vendre cette privatisation qu isera ouverte du 7 au 20 novembre.

Une décote de seulement de 2% sur le prix de l’action, 1 action gratuite pour 10 achetées au bout de 18 mois, un prix de privatisation non encore déterminé mais devrait oscillé entre 15 et 20 euros.

L’Etat contrôle actuellement 72% de l’entreprise mais le Parlement français a définitivement adopté en avril la loi Pacte, qui autorise le transfert au privé de la majorité du capital de la FdJ, tandis que l’Etat restera actionnaire minoritaire à hauteur de 20% au minimum. Le gouvernement souhaite tirer « plus d’un milliard d’euros » de cette privatisation, a indiqué récemment la PDG de l’opérateur Stéphane Pallez.

Ses marques, elles, sont connues de (presque) tous, alors que plus d’un Français majeur sur deux joue au moins une fois par an à un jeu FDJ, acheté dans l’un des 30.000 points de vente ou via les sites et les applications FDJ : jeux de tirage avec le Loto, l’Euromillions bien sûr mais aussi de grattage avec Cash, Mots Croisés, Millionnaire, Astro… ou encore de paris sportifs, avec par exemple Parions Sport.
Sur le plan financier, c’est une entreprise solide qui va entrer en Bourse. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’euros en 2018 pour un résultat net de 170 millions et une marge brute d’exploitation proche de 19%. Surtout, l’activité de la FDJ est plutôt décorrélée du cycle économique alors avec une croissance annuelle moyenne de 5% depuis 25 ans.

Pour les investisseurs intéressés par l’opération, tous les renseignements (période de souscription, fourchette de prix) sont à retrouver sur le site de la FDJ dédié à l’introduction en Bourse https://www.fdj-devenir-actionnaire.com/fr/

No Comments, Be The First!

Your email address will not be published.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.