Riche Idée

Quelle stratégie d’épargne choisir à trente ans?

| 4 commentaires

A 30 ans, l’heure est aux projets de long terme ! Votre situation professionnelle se stabilise ou se précise, certains fondent une famille, bref votre horizon de placement se concrétise. C’est le moment de réaliser des investissements diversifiés et de long terme… tout en prenant certaines précautions.

Priorité n°1 : se constituer une épargne de précaution

La première chose à faire est d’épargner ! Vous devez pouvoir vous constituer un matelas de sécurité équivalent à 3 mois de salaire au moins. Cela vous permettra de faire face à un éventuel coup dur.

Vous pouvez choisir de placer cette épargne disponible sur un livret bancaire réglementé, ou sur celui proposé par votre banque. L’assurance vie est aussi une option pour votre épargne disponible, même s’il est recommandé de ne pas faire de rachat avant 4 ans pour des raisons fiscales.

En savoir plus : Construire un fond d’urgence

Souscrire un contrat d’assurance vie

Véritable couteau suisse de l’épargne, l’assurance vie vous permet de répondre à plusieurs objectifs, quel que soit votre horizon de placement.

Vous pouvez en souscrire une dans le but d’épargner afin de réaliser à moyen terme un projet, immobilier par exemple. Vous placez une partie de votre épargne sur des supports financiers : les unités de compte, et pouvez ainsi bénéficier du potentiel de croissance des marchés financiers.

Selon votre sensibilité au risque, différents modes de gestion vous sont proposés afin de définir votre profil d’investissement (prudent, équilibré, dynamique).
Vous pouvez également souscrire une assurance vie pour vos enfants.

Commencer à préparer votre retraite

A 30 ans, il n’est pas trop tôt pour commencer à préparer sa retraite. Pour cela, épargnez sur votre contrat d’assurance vie pendant au moins 8 ans, afin de bénéficier de la fiscalité avantageuse de ce type de contrat.

En cas de contrat d’assurance vie à durée déterminée, vous aurez le choix, en fin de contrat : récupérer votre épargne sous forme de capital, effectuer des rachats partiels au fil de vos besoins ou bénéficier d’une rente à vie pour compléter vos revenus. Idéal pour un complément de revenus lors de votre retraite.
En cas de contrat souscrit pour une durée de vie entière, vous pouvez le racheter totalement, quand vous le souhaitez.

En savoir plus : Préparer sa retraite : le plus tôt sera le mieux

Acquérir sa résidence principale

30 ans, c’est l’âge idéal pour devenir propriétaire de son logement. Au plus tard à 55 ans, vous aurez en principe terminé de rembourser votre prêt immobilier.
Si comme de nombreux français vous revendez votre 1er logement au bout de 5 à 8 ans parce que la famille s’agrandit, la plus-value éventuellement dégagée pourra être réinvestie dans un deuxième achat.

Autre intérêt de concrétiser cet achat au plus tôt : le montant de l’assurance emprunteur adossée à votre crédit immobilier. A 30 ans, si vous êtes en bonne santé, vous pourrez souscrire auprès de la société d’assurance de votre choix, un contrat mieux adapté à votre situation personnelle.

En savoir plus : Notre recherche de crédit immobilier

Investir sur les marchés boursiers

Vous avez intérêt à commencer à investir en bourse le plus tôt possible, car il s’agit d’un placement potentiellement rémunérateur sur le long terme.

En complément de votre assurance vie, qui vous permet d’investir sur les marchés financiers à travers des OPCVM, vous pouvez souscrire un PEA (Plan Epargne en Actions) dans le cadre d’un contrat de capitalisation ou ouvrir un compte-titres.

Il convient de préciser que la valeur des unités de compte est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Le souscripteur assume seul le risque d’investissement sur le support en unité de compte.

Vous pourrez y placer votre épargne financière, y compris actions, trackers ou obligations…

En savoir plus : Portefeuille Riche Idée

4 Commentaires

  1. Ces conseils sont précieux et c’est une stratégie assez idéale dans le contexte actuel.

  2. Merci pour cette très bonne compilation de conseils. Je ne suis pas spécialement intéressé par les sujets boursiers mais j’ai plongé le nez dans vos articles relatifs à vos placements, c’est très instructif

  3. Bonjour,

    Un très bon article 🙂

    Je dirais même qu’il n’est jamais trop tôt pour investir dès que l’on a une situation stable et penser à l’avenir.
    Une autre piste peut également être l’investissement immobilier.

    A bientôt,
    Marc.

  4. Bonjour!

    Excellent article!

    Si vous me permettez, voici le lien pour consulter un article que j’ai rédigé sur le sujet sur mon blog:

    http://www.investir-a-la-bourse.com/viser-lindependance-financiere-a-60-ans/

    Martin
    http://www.investir-a-la-bourse.com

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.