Riche Idée

21 décembre 2014
par @RicheIdee.com
0 Commentaires

L’immobilier sur l’ile Maurice

487196-toutes-les-couleurs-de-l-ile-mauriceAu-delà des clichés paradisiaques d‘une île aux multiples attraits, l’lle Maurice a réussi en l’espace d’une génération à transformer son tissu économique pour s’imposer aujourd’hui comme une destination de choix des investisseurs internationaux. Plus de 130 millions d’euros sont ainsi investis chaque année dans l’immobilier neuf.

Située au Cœur de l’archipel des Mascareignes dans l’Océan Indien, l’île Maurice est entourée de lagons et de récifs coralliens exceptionnels sur 330km de côtes.
A seulement 200km de son île « sœur » l’île de la Réunion, ce joyau de l’Océan Indien est caractérisé par l’étendue de ses plages de sable fin en bordure de magnifiques lagons turquoises.
L’île Maurice bénéficie d’un climat tropical idéal avec une saison douce en hiver (20 à 24°c) et des températures chaudes en période estivale (28 à 33°c).

L’ile Maurice est réputée pour ses superbes plages, nombreuses autour de l’île. Bien que plus touristique, la région du Nord abrite quelques-unes des plus populaires caractérisées par des eaux claires, des étendues de sable blanc et généreusement bordées d’arbres. Chaque lieu à toutefois sa particularité lui donnant tout son charme et son authenticité.
Les sorties en mer sont les plus belles de l’île grâce aux îlots flottants à proximité tels que le Coin de Mire, l’île Plate, l’îlot Gabriel ou l’île Ronde. Si certains sont interdit d’accès par les autorités, d’autres peuvent être visités accessibles qu’en bateau. La baie est un abri naturel pour les barques de pêcheurs et les bateaux de plaisance.
LES SPORTS ET ACTIVITÉS NAUTIQUES
Grâce aux lagons calmes et au climat favorable, toute une gamme de sports nautiques peuvent être pratiqués et notamment les excursions en bateau. L’Ile Maurice est également une très belle destination pour la plongée sous-marine qui peut être pratiquée tout au long de l’année dans la région du Nord. Plusieurs centres de plongées sont répartis le long des côtes.
LA RESTAURATION
La cuisine mauricienne est très diversifiée représentant les cultures locales. La cuisine créole est une cuisine métissée aux saveurs multiples et très colorée par les différentes épices utilisées pour sa préparation. Grâce à cette grande mixité culturelle, L’Ile Maurice propose un vaste éventail de restaurants aux spécialités d’ici et d’ailleurs.
LA VIE NOCTURNE
La vie nocturne y est animée. Aux quatre coins des rues, pubs et bars aux ambiances variées ouvrent leurs portes à la nuit tombée. Se situant pour la plupart le long de la route principale, il est facile de passer d’un site à un autre. Les bars sont toutefois plus actifs et fréquentés en fin de semaine.

Le gouvernement mauricien a développé sa puissance économique grâce à une politique qui encourage l’investissement tout en étant respectueux des standards internationaux. La signature d’accords et de traités de non double imposition avec de nombreux pays – dont la France – a permis a l’OCDE de classer l’lle Maurice comme l’un des pays les plus « vertueux » en matière de fiscalité. Grâce à la convention bilatérale signée en 1980 entre les deux pays, la fiscalité mauricienne est particulièrement avantageuse pour les contribuables français. Un investissement à Maurice s‘effectue donc dans un cadre parfaitement légal et représente une optimisation Fiscale particulièrement intéressante:

  • 15% d’imposition maximum sur les bénéfices ou revenus personnels.
  • Pas d’imposition sur les dividendes ou plus-values.
  • Pas de prélèvements sociaux ni d’impôts Fonciers.
  • Pas d’inscription à l‘ISF {Impôt Sur la Fortune}.

Le fait de pouvoir tirer profit de ces avantages en toute légalité explique que les Français représentent 40% des investisseurs Mauriciens.
ile-maurice-voyage-ile-maurice-wallpaper-fond-ecran-gratuit-71
Vous voulez découvrir et passer un séjour à l’ile Maurice sur cette ile paradisiaque aux milles délices. Vous cherchez un logement comme une location villa ile maurice proche de la mer, libre et dans l’ambiance local. Alors ne cherchez plus et passez par une agence de Location maurice pour découvrir cette ile lors des vacances de Noël.

15 décembre 2014
par @RicheIdee.com
0 Commentaires

Comparatif Duflot Vs Pinel : quel est le meilleur dispositif ?

Depuis le 1er octobre 2014, le dispositif de défiscalisation immobilière Pinel, du nom de l’actuelle Ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité Sylvia Pinel, est venu remplacer l’ancienne loi Duflot.

Le site Net Investissement a mis ces deux dispositifs sur le ring pour un match comparatif mettant en avant leurs principales différences. Voici le résultat !

Infographie Duflot vs Pinel le match<

12 décembre 2014
par @RicheIdee.com
0 Commentaires

Acheter votre premier logement

Pret ImmobilierOù et comment réaliser votre rêve?
Lors de l’achat de votre résidence, ne vous laissez pas influencer uniquement par l’architecture ou par une offre alléchante. L’emplacement, la situation dans cet emplacement, mais également la forme de la maison ou du logement, sont des critères bien plus décisifs.

L’emplacement et la situation conditionnent le prix d’un logement. La qualité d’habitation et de vie à l’emplacement de votre choix présentent autant d’importance que la situation à ce même emplacement (terrain en pente, par exemple). Des facteurs personnels comme le trajet pour se rendre au travail, ou les préférences de chacun, jouent bien entendu un rôle majeur dans ce choix. En outre, l’emplacement et la situation déterminent le prix de revente, les frais nécessaires aux dépenses courantes, ainsi que les impôts locaux.
Critères d’évaluation importants

  • Les nuisances (bruits, odeurs, gaz d’échappement)
  • L’ensoleillement
  • La vue
  • Les infrastructures (commerces, écoles, desserte)
  • La base fiscale

Mais la maison individuelle et isolée reste toujours la forme préférée de la majorité des gens. Une maison «à la campagne», la représentation idéale, offre la plus grande sphère privée qui soit; posséder son jardin est un gage de proximité avec la nature. De nos jours, il existe bien sûr un large éventail d’appartements en copropriété qui peuvent répondre à presque tous les besoins et styles de vie.
Réfléchissez bien avant de prendre votre décision.

Faire construire, acheter ou rénover: un conseil n‘est jamais superflu.
Que vous construisiez vous-même votre maison, que vous l’achetiez clés en main, ou bien que vous envisagiez d’acquérir une maison préfabriquée ou un logement à rénover: un conseil n’est jamais superflu. Au bout du compte, il s’agit tout de même de l’une des plus importantes décisions de votre vie.

Neuf, préfabriqué ou ancien à rénover?
Si vous voulez faire construire la maison de votre imagination, il vous faut d’abord un terrain. Confiez ensuite à un architecte la planification et l’exécution de votre maison. Cette solution est la plus individualisée, mais aussi la plus exigeante. Les maisons pré­fabriquées ou en lotissement offrent une alternative. Dans les deux cas, la question de la parcelle est essentielle.
Si vous avez des vues sur un bien, il est fortement recommandé de demander l’avis d’un spécialiste tiers, un architecte, par exemple. Il sera en mesure d’estimer si le prix correspond au marché et quels rénovations ou investissements sont nécessaires.
Si vous achetez une résidence clés en main à un prix fixe, signez un contrat avec une entreprise fiable. Celle-ci organise et supervise l’ensemble des travaux. Normalement, la planification et l’exécution s’effectuent à un prix fixe garanti, alors que tout voeu supplémentaire pendant la phase de construction peut engendrer des surcoûts.

Combien votre résidence principale peut-elle vous coûter?
Vous connaissez le bien que vous voulez acheter et son prix.
Le financement optimal pour votre résidence principale dépend de plusieurs facteurs. Le principal est néanmoins le montant de votre apport et de vos revenus. En règle générale, il faut disposer d’au moins 20% d’apport. La charge financière annuelle pour le financement, y compris les coûts annexes, calculée sur la base d’un taux d’intérêt moyen à long terme, ne devrait pas dépasser 33% de votre revenu brut. Ces valeurs peuvent être différentes en fonction de l’apport et de vos revenus à vérifier auprès de votre prêteur privé.

Vous rêvez de posséder votre propre logement. C’est un objectif majeur, mais vous en avez sûrement d’autres. Chaque phase de la vie vous apporte de nouveaux objectifs, de nouveaux défis et de nouvelles perspectives à accomplir.

12 décembre 2014
par @RicheIdee.com
3 Commentaires

Immobilier : Acheter un logement sans être mariés

assurance-vieLa solution la plus courante pour des concubins consiste à acheter le bien en indivision. Chaque membre du couple voit son nom apposé sur l’acte notarié et chacun devient propriétaire en proportion de son apport : 50%-50%, 60%-40%, 70%-30%, etc.
Il est essentiel que la quote-part de chacun soit clairement indiquée dans l’acte d’achat. Quel que soit le montant de deux participations, toutes les décisions concernant le logement doivent être prises à l’unanimité. Et les deux membres du couple sont solidairement responsables du paiement de l’emprunt, des charges et des taxes foncières.

En cas de séparation
Si celle-ci survient et que le bien est vendu, chacun récupérera une partie du fruit de la vente, à hauteur des sommes qu’il a investies. Si l’un des deux refuse de vendre, le juge imposera la vente car le code civil précise que nul ne peut être contraint à demeurer dans l’indivision. L’un des deux peut aussi décider de racheter la part de l’autre.

Protéger l’autre en cas de décès
Pour anticiper les conséquences du décès de l’un des deux, il peut être judicieux que chacun rédige un testament pour léguer sa quote-part à l’autre. Mais les droits de succession seront alors très élevés (60%), la loi considérant le concubin comme un étranger. Important aussi : si vous avez des enfants, vous ne pourrez pas léguer la totalité de votre patrimoine à votre concubin car cela léserait les intérêts de vos descendants. Vous pouvez aussi décider de léguer seulement l’usufruit ou le droit d’usage à votre concubin survivant, ce qui limitera pour lui les droits de succession.

D’autres solutions que l’indivision
En tant que couple non marié, vous pouvez également acheter votre logement par l’intermédiaire d’une SCI (société civile immobilière) : chacun devient associé et détient des parts à la hauteur de son apport financier. Le concubin survivant est mieux protégé en cas de décès, mais cette solution coûte cher (environ 1 500 euros) et comporte de nombreuses contraintes administratives (rédaction des statuts, tenue d’assemblées, etc.). Intéressant cependant pour des patrimoines immobiliers importants.
Enfin, vous pouvez acheter en tontine (ou clause d’accroissement inséré dans l’acte d’achat) : s’il s’agit d’une résidence principale, le logement reviendra au concubin survivant, sans qu’il ait à payer de droits de succession. Mais le bien devant obligatoirement avoir une valeur inférieure à 76 000 euros, cela limite l’intérêt de cette solution.

10 décembre 2014
par @RicheIdee.com
1 Commentaire

Entreprise : la saga LEGO

300px-LEGO_logo.svgChaque seconde, sept boîtes de LEGO sont vendues dans le monde. Et depuis leur apparition en 1949, 400 milliards de briques LEGO ont été produites. Un succès planétaire pour cette marque danoise devenue culte.

LEGO a pourtant connu de graves difficultés à la fin des années 1990, à cause d’une diversification ratée. Aujourd’hui, l’entreprise familiale est revenue sur ses valeurs de base et a renoué avec le succès.

A Billund, une petite ville au sud-ouest du Danemark, plus d’un tiers des 6 000 habitants travaillent pour LEGO. C’est en effet dans ce village que le créateur de la marque, Ole Kirk Christiansen, fonde sa fabrique de jouets en bois en 1932.
Le nom LEGO est choisi en référence à l’expression danoise « Leg Godt » (« bien jouer »). La célèbre brique en plastique de couleur avec son système de fixation apparaît en 1958. C’est le début d’un success-story : en 60 ans, LEGO est devenue une multinationale présente dans 130 pays.

Pour séduire les enfants en bas âge (de 18 mois à 5 ans), LEGO lance en 1969, les briques DUPLO, plus grosses et plus faciles à manipuler.

Un vrai succès, puisque cette gamme représente aujourd’hui 20% des ventes de LEGO. De plus, alors que les briques classiques sont achetées à 75% par des garçons, les briques DUPLO recrutent 50% de filles, grâce à des thèmes mixtes : cirque, ferme…

Parallèlement, LEGO lance en 1977 les LEGO TECHNIC, avec des éléments permettant de construire des machines ou des véhicules articulés.

Dans les années 1990, LEGO se lance dans une diversification tous azimuts : jeux vidéo, gamme spécifique pour les bébés, vêtements, bijoux…

Après celui de Billund, trois nouveaux parcs d’attraction LEGOLAND sont ouverts en Angleterre, Californie et Allemagne. Dans le même temps, des produits phares comme LEGO City et DUPLO sont abandonnés.
Résultat : en 1998, LEGO connaît ses premiers déficits, avec près de 25 millions d’euros de perte nette.

En 2001 et 2002, LEGO affiche d’excellents bénéfices, grâce aux lancements des LEGO sous licence Star Wars et de la gamme Bionicle, des robots à construire soi-même.

Mais en 2003, le groupe connaît la pire année de son histoire, avec une perte de 125 millions d’euros. En octobre 2004, le petit-fils du fondateur, Kjeld Kirk Kristiansen, reconnaît l’échec de sa stratégie et passe la main à Jorgen Vig Knudstorp. C’est la première fois que le dirigeant n’est plus un membre de la famille.

Le nouveau PDG continue le recentrage amorcé par son prédécesseur. Objectif : revenir à son métier historique, la brique LEGO.
Dans le même temps, le groupe opère une diminution drastique des coûts. Les parcs LEGOLAND sont cédés à Merlin, une partie de la production est confiée à un sous-traitant, Flextronics, avec des usines en Europe de l’Est et au Mexique. Entre 1998 et 2008, LEGO se sera séparé de la moitié de ses effectifs, avec plus de 4 400 suppressions d’emploi.

La stratégie de recentrage paye aujourd’hui ses fruits.
Les séries best-sellers (Star Wars, LEGO CITY…) ont été remises au goût du jour. En 2008, LEGO a entrepris de rapatrier la totalité de la production en interne. Les licences Indiana Jones, Star Wars, Le Seigneur des Anneaux, le Hobbit et les Super Héros sont des grands succès et le groupe développe de nouveaux thèmes en rapport avec l’actualité (un camion de police scientifique par exemple) ou pour les filles avec les Lego Friends. Mais cette fois-ci en restant fidèle à la petite brique de 1958.

Les LEGO sont plus chers que certains de leurs concurrents. Mais la force de la gamme, c’est que l’on peut trouver une boîte à n’importe quel prix. La figurine de pompier est par exemple vendue à 3 euros, alors que la caserne de pompiers complète coûte 70 euros.

La plateforme Lego Cusoo, lancée en 2008, permet aux internautes de proposer des idées de créations. Dès qu’une idée dépasse les 10 000 supporters, un comité étudie la possibilité de les commercialiser. La collection Lego Minecraft a d’ailleurs été lancée cette année à la suite d’une telle initiative. Lego a aussi sorti la Doloreane de Retour evrs le Futur.

8 décembre 2014
par @RicheIdee.com
1 Commentaire

Assurance Vie : Retirer son argent (3/3)

L’assurance-vie est une épargne à long terme. Placement préféré des Français, elle permet, le plus souvent, d’économiser pour ses vieux jours.
Mais dès lors que l’on a besoin de cet argent, comment faire ? Peut-on en retirer une partie sans clôturer son contrat ? La réponse est oui. (Suite de l’article)

L’avance

L’avance sur l’assurance-vie peut aussi être une bonne solution. Il s’agit d’un prêt que l’assureur peut consentir à partir de l’épargne (celle-ci venant en garantie du prêt). Les modalités sont définis par le contrat : ancienneté minimale du contrat, montant minimum de l’épargne, etc. Seule limite : le montant de l’avance est plafonné à 80% de l’épargne investie dans les contrats en euros et à hauteur de 60% pour les contrats en unités de compte.

Par exemple : si on possède 10 000 € sur son contrat d’assurance-vie en euros, on peut demander une avance maximale de : 8 000€. Le contrat fixe le taux du prêt (souvent inférieur au taux d’un crédit à la consommation) et les modalités de remboursement (en général prévues sur trois ans maximum renouvelable).

Le capital n’est en rien affecté par cet emprunt, il continue à produire des intérêts. Seule contrainte : on ne peut pas retirer les sommes qui garantissent le prêt tant qu’on ne l’a pas remboursé.

5 décembre 2014
par @RicheIdee.com
1 Commentaire

Assurance Vie : Retirer son argent (2/3)

L’assurance-vie est une épargne à long terme. Placement préféré des Français, elle permet, le plus souvent, d’économiser pour ses vieux jours.
Mais dès lors que l’on a besoin de cet argent, comment faire ? Peut-on en retirer une partie sans clôturer son contrat ? La réponse est oui. (Suite de l’article)

Le coût des prélèvements sociaux

Qu’il s’agisse d’un retrait total ou partiel, les prélèvements sociaux portent uniquement sur la part des intérêts compris dans la somme restituée. Depuis le 1er octobre 2011, le montant total des prélèvements et contributions sociales s’élève à 15,5%.

Désormais, les intérêts acquis sur des fonds en euros (dans le cadre de contrat mono support ou multi supports) subissent les prélèvements sociaux, chaque année, lors de leur inscription au compte de l’assuré. Lors d’un retrait (total ou partiel), il ne restera à payer que pour les intérêts qui n’ont pas encore subis de prélèvements. Pour les fonds en euros des contrats multi supports, cette règle s’applique depuis le 1er juillet 2011. Pour les intérêts acquis avant cette date, les prélèvements sociaux s’appliqueront lors d’un rachat.

Si vous avez des fonds investis en unités de comptes (Sicav et fond commun) dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie multi supports, les prélèvements sociaux, sur les intérêts acquis sur ces produits, seront payés uniquement lors d’un rachat ou du dénouement du contrat pour décès.

La fiscalité sur vos retraits

Pendant la phase d’épargne, les intérêts ne sont pas imposés. C’est lors d’un retrait d’argent (partiel ou total) que la question se pose.

Si l’on retire tout ou partie de ses fonds moins de huit ans après l’ouverture de son contrat, le montant des intérêts acquis seront, au choix, soient ajoutés au revenu imposable ou assujettis à un prélèvement forfaitaire libératoire de :

  • 35% si le retrait a lieu avant la fin de la 4e année.
  • 15% si le retrait a lieu entre la 4e et la 8e année.

Si le contrat a au moins huit ans lors du retrait, les intérêts acquis sont, au choix, soit ajoutés au revenu imposable soit soumis à un prélèvement libératoire de 7,5%. Mais dans les deux cas, on bénéficie, sur les intérêts imposables, d’un abattement de 4 600 € pour une personne seule, et de 9200 € pour un couple.

Par exemple : vous vivez seule et retirez 20 000 € de votre assurance-vie. Si cette somme comprend 4 000 € d’intérêts, vous êtes exonéré d’impôt grâce à l’abattement de 4 600 €.

3 décembre 2014
par @RicheIdee.com
5 Commentaires

Assurance Vie : Retirer son argent (1/3)

L’assurance-vie est une épargne à long terme. Placement préféré des Français, elle permet, le plus souvent, d’économiser pour ses vieux jours.
Mais dès lors que l’on a besoin de cet argent, comment faire ? Peut-on en retirer une partie sans clôturer son contrat ? La réponse est oui.

Contrairement à une idée reçue, les sommes d’un contrat d’assurance-vie ne sont pas bloquées. Néanmoins, le retrait est soumis au consentement du bénéficiaire du contrat. Et selon l’option choisie et la date du retrait, la fiscalité sur les intérêts est différente. Le point sur les modalités.

Pour un retrait isolé ou régulier

Un assureur ne peut pas s’opposer à un retrait (appelé aussi « rachat ») d’une partie de ses économies. Le contrat d’assurance-vie peut toutefois imposer de laisser une somme minimum, par exemple : 100€, et ne pas accepter les retraits inférieurs à certains montants, par exemple : 100 €. Chacun peut choisir d’effectuer un retrait sans avoir à motiver sa décision. Si l’on a besoin d’argent pour financer une opération, l’avance, qui est un prêt garanti sur l’épargne peut s’avérer plus avantageuse.

Si l’objectif est de se procurer un revenu complémentaire régulier, il faut savoir que beaucoup d’assureurs proposent de mettre en place des rachats programmés, c’est-à-dire d’un montant et selon une périodicité définis à l’avance. Par exemple : 100€ par mois ou 300€ par trimestre. Cette solution peut fonctionner jusqu’à épuisement de l’épargne ou s’arrêter lorsqu’on le souhaite.

Un retrait total de votre épargne

Chaque contrat mentionne une date d’échéance. Mais l’on n’est pas tenu d’attendre cette date pour récupérer tout son argent. Cette démarche mettra fin au contrat de manière anticipée. Le capital et les intérêts engrangés vous seront ainsi restitués.

Certains contrats prévoient le versement d’une pénalité (maximum 5% de la valeur du contrat) pour remboursement anticipé de l’épargne, si celle-ci intervient moins de dix ans après la date d’effet du contrat. Si c’est le cas, mieux vaut laisser un peu d’argent (minimum exigé) sur le contrat pour éviter cette sanction financière.

Récupérer votre argent au terme du contrat

Les contrats d’assurance-vie ne sont pas à durée illimitée. Chaque contrat porte une date d’échéance. Une fois celle-ci atteinte, on peut toutefois renouveler le contrat. Certains sont aussi à tacite reconduction et d’autres non. On peut également demander la restitution de la totalité de son argent. Au terme prévu, les assureurs ont, suite à une demande, un délai maximum d’un mois pour rendre le capital ou pour verser la rente prévue par le contrat. Au-delà de ce délai, un taux d’intérêt doit être versé au bénéficiaire. Il est calculé en fonction du taux légal. Les deux premiers mois, ce taux est majoré de moitié. Passé ce délai, il est multiplié par deux.