Riche Idée

7 août 2017
de @RicheIdee.com
0 Commentaires

#6 – SCPI : Où acheter des parts de SCPI ?

En fonction des modalités de commercialisation retenues par la société de gestion de SCPI, l’investisseur devra s’adresser :

  • soit directement auprès de la société de gestion;
  • soit auprès des réseaux bancaires ;
  • soit auprès de conseils en gestion de patrimoine, habilités et partenaires de la société de gestion

Ayant effectué mon achat de SCPI via un conseiller en gestion de patrimoine, je peux vous parrainer et vous présenter son offre tout comprise. Contactez moi via le formulaire Contact prévu à cet effet.

4 août 2017
de @RicheIdee.com
Commentaires fermés sur #5 – SCPI : Quelles sont les particularités des SCPI ?

#5 – SCPI : Quelles sont les particularités des SCPI ?

Ce placement convient-il à votre situation financière et à votre « profil» d’investisseur ?

  • Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme.
  • Elles doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.
  • Ce placement étant investi exclusivement en immobilier, il est considéré comme peu « liquide ». Les conditions de cession (délais, prix) peuvent varier fortement en fonction de l’évolution du marché de l’immobilier et de la non-transmissibilité de l’avantage fiscal en ce qui concerne les SCPI « fiscales ». Répondant aux lois de l’offre et de la demande, ce marché connaît de longs cycles de hausse et de baisse. Il faut donc avoir conscience que la revente de ses parts peut s’avérer difficile, notamment dans un contexte de déprime immobilière et que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

2 août 2017
de @RicheIdee.com
3 commentaires

#4 – SCPI : Quels revenus les parts de SCPI procurent-elles ?

Les investisseurs peuvent percevoir des dividendes généralement sous la forme d’acomptes trimestriels.
Ils sont tirés principalement des recettes locatives nettes (recettes moins frais d’exploitation et provisions) du patrimoine de la SCPI (et accessoirement de produits financiers issus du placement des liquidités de la société).
La SCPI bénéficie de la transparence fiscale, l’investisseur n’est donc pas imposé au titre des dividendes qu’il reçoit, mais :

  • sur les revenus locatifs (avant frais d’exploitation et provisions) de la SCPI, proportionnellement à sa quote-part, au titre de l’impôt sur le revenu (catégorie revenus fonciers) ;
  • sur les revenus financiers de la SCPI, proportionnellement à sa quote-part (avec la faculté d’opter pour le prélèvement libératoire de 31,3% ;
  • lors de la cession d’immeubles par la SCPI, celle-ci est imposée sur la plus-value réalisée (il y a exonération si le prix de cession de l’actif est inférieur ou égal à 15000 euros). Il s’agit d’un prélèvement forfaitaire de 16%. Un abattement de 10% par an est appliqué sur le montant de la plus-value, à compter de la cinquième année de détention ainsi qu’un abattement fixe de 1 000 euros sur le montant de la plus-value brute après application de l’abattement pour durée de détention. La plus-value est exonérée au-delà d’une durée de détention de quinze ans. Le même régime est applicable en cas de cession de parts de SCPI par un porteur. Seule l’exonération tenant au montant de la cession (seuil de 15 000 euros) n’est pas applicable

31 juillet 2017
de @RicheIdee.com
0 Commentaires

Portefeuille Actions Juillet 2017

Juillet 2017
Performance du mois : 0.12%
Performance du mois du CAC40 NR (Dividendes Nets Réinvestis) : 0.14%
Performance du mois de Carmignac Investissement : 2.87%

Année 2017
Performance depuis le 01/01/2017 : 1.18%

Création du portefeuille (Février 2011)
Performance du portefeuille depuis sa création : 86.41%
Performance du CAC40 NR (Dividendes Nets Réinvestis) depuis la création du portefeuille : 50.40%
Performance de Carmignac Investissement depuis la création du portefeuille : 44.4%

Stratégie du mois
La stratégie du mois a été de toucher les dividendes et d’attendre pour réinvestir ceux-ci.

Dividendes du Mois

  • CYS Investments Inc
  • RUBIS

Evolution de la valeur de la part / Performance mensuelle / Performance du portefeuille depuis sa création

Composition Portefeuille

28 juillet 2017
de @RicheIdee.com
2 commentaires

#3 – SCPI : Quelles sont les différentes catégories de SCPI ?

On distingue deux types de SCPI :

  • les SCPI détenant un patrimoine composé d’immeubles à usage commercial (bureaux, entrepôts, boutiques, etc.). Ces actifs génèrent des revenus généralement supérieurs à ceux de l’immobilier d’habitation et ont pour principal objectif la distribution des revenus. Elles représentent la majorité des SCPI existantes ;
  • les SCPI détenant un patrimoine à usage d’habitation. Ces actifs génèrent des revenus de moindre importance mais s’inscrivent dans des dispositifs fiscaux permettant aux investisseurs de bénéficier d’éco nomies d’impôt, sous réserve qu’ils conservent leurs parts pendant une durée minimale de cinq à douze ans.

26 juillet 2017
de @RicheIdee.com
0 Commentaires

#2 – SCPI : Quel est leur fonctionnement ?

La SCPI est gérée soit par une société de gestion de SCPI soit par une société de gestion de portefeuille
habilitée à gérer des OPCI (organismes de placement collectif immobilier) agréées par l’Autorité des marchés financiers (AMF). La société de gestion est désignée dans les statuts ou par décision de l’assemblée générale à la majorité des voix (elle est révocable par cette assemblée dans les mêmes conditions).

L’assemblée générale ordinaire des associés (un détenteur de parts de SCPI est un associé) est l’organe souverain. Elle se réunit au moins une fois par an; les décisions importantes de gestion (orientation d’investissement, augmentation de capital) sont soumises à son approbation, de même que les comptes et la valorisation du patrimoine.

La loi a prévu au sein de la SCPI un conseil de surveillance. Cet organe indépendant de la société de gestion est composé d’au moins 7 porteurs de parts désignés par l’assemblée générale. Il est chargé d’assister la société de gestion; il peut, à toute époque de l’année, opérer les vérifications et contrôles qu’il juge opportuns, et demander à la société de gestion un rapport sur la situation de la SCPI.

Un expert immobilier indépendant est désigné par l’assemblée générale et procède à une expertise du patrimoine immobilier tous les cinq ans (sur place), puis à une actualisation annuelle (sur dossier).

24 juillet 2017
de @RicheIdee.com
5 commentaires

#1 – SCPI : Qu’est ce qu’une SCPI ?

Je débute une série de plusieurs articles sur les SCPI même si j’en avais déjà parlé, il y a quelques années dans l’article #2 – Idée de placements originaux : SCPI. J’ai réalisé mon investissement en février 2011 et cela faisait parti de mes objectifs 2011.

Définition
Une société civile de placement immobilier (SCPI) est une société ayant pour objet exclusif l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier locatif.
Les sommes collectées sont affectées à l’acquisition d’immeubles, à usage commercial ou d’habitation, qui seront mis en location.
La SCPI perçoit des revenus locatifs et supporte des charges d’entretien et de travaux. Les parts de SCPI sont des instruments financiers.

21 juillet 2017
de @RicheIdee.com
5 commentaires

Quelle stratégie d’épargne choisir à 40 ans?

A 40 ans, c’est le moment d’assurer que votre famille est protégée en cas de coup dur. Ensuite, cap sur la diversification de votre épargne, en ayant en tête les impacts fiscaux de vos investissements.

Priorité n°1 : protéger ses proches

A 40 ans, l’heure est à la prévoyance. Votre conjoint et vos enfants sont-ils protégés des conséquences liées à un arrêt de travail, une maladie ou un décès ? Pour une couverture complète, il est préférable de souscrire un contrat de prévoyance adapté à votre situation familiale et professionnelle.

Ce genre de couverture prévoit généralement le versement d’un capital en cas de décès ou d’invalidité, d’une rente éducation pour préserver l’avenir de vos enfants, ou encore d’indemnités journalières pour maintenir votre niveau de vie si vous n’êtes plus en mesure de travailler.

Autre solution pour protéger vos proches : souscrire un contrat d’assurance vie. Certains contrats sont assortis d’une « garantie plancher » : en cas de décès, elle assure aux bénéficiaires désignés dans votre contrat le versement d’un capital minimum garanti et déterminé à l’avance. Pour cela, pensez à rédiger soigneusement la clause bénéficiaire de votre contrat.

Incontournable : diversifier ses placements

A 40 ans, vous disposez en principe de revenus plus confortables. L’idée est alors de vous constituer un patrimoine équilibré entre immobilier, placements financiers et liquidités.
Assurez-vous d’abord de posséder une épargne de précaution équivalente à 3 mois de salaire au moins. Cela vous permettra de faire face à un éventuel coup dur.

Vous n’êtes pas encore propriétaire de votre résidence principale ? Il est encore temps : en réalisant un apport personnel plus conséquent qu’à 30 ans, vous pourrez réduire la durée de remboursement de votre prêt immobilier.

En outre, profitez d’un horizon de placement encore lointain pour investir en bourse.

En savoir plus : Portefeuille Riche Idée

Optimiser la fiscalité de ses placements

Même si ce critère ne doit jamais prévaloir, certains placements permettent de réduire le montant de votre impôt sur le revenu.

C’est le cas du dispositif Scellier, qui permet une défiscalisation de l’immobilier locatif : en contrepartie d’un engagement de location, vous pouvez profiter d’une réduction d’impôt égale à 13 % du prix de revient du logement. Il sera supprimé fin 2012.

D’autres placements bénificent d’avantages fiscaux spécifiques : par exemple l’investissement dans des sociétés non cotées par le biais de FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) ou de FCPI (Fonds Commun de Placement dans l’Innovation).

Envisagez ces solutions avec prudence même si, à 40 ans, vous disposez du temps nécessaire pour profiter du rendement potentiel de placements plus risqués !

En savoir plus : FCPI : réduire ses impôts devient un cauchemar